Victime accident de la route : que faire pendant et après un accident ?

ParCharley MAILLOT

Victime accident de la route : que faire pendant et après un accident ?

Avez-vous déjà été en situation d’accident de la route ? Que faire en cas d’accident ? Effroi, inquiétude, dégâts, comment réagir face à une telle situation ? Une fois l’accident passée, vous souhaitez porter plainte contre le conducteur. Comment vous y prendre pour rendre justice et comment se faire indemniser suite aux problèmes de santé subis à cause de l’accident.

Comment s’y prendre en cas d’accident de route ?

Garder son sang-froid

Compte tenu de la circonstance que l’accident vous est arrivé, il est extrêmement important de rester calme, de couper le moteur de votre véhicule, d’activer les quatre clignotants et, si possible, d’en sortir. Ensuite, après avoir maintenu votre sécurité, vous devez vérifier l’existence de victimes résultant de l’accident et, le cas échéant, appeler immédiatement le 112 ; numéro d’urgence européen. Il est très important de ne pas essayer de retirer les victimes des véhicules jusqu’à ce que les services d’urgence arrivent sur les lieux pour procéder en toute sécurité. Mieux, vous ne devez jamais déplacer votre corps ou retirer votre casque.

Autrement dit, la première chose à faire lors d’un accident de la route est d’essayer de rester calme et de s’assurer que vous n’avez pas été blessé ou, s’il y a des blessures, qu’elles ne sont pas suffisamment graves pour appeler à l’aide. Une fois que vous êtes en bonne condition, vous pouvez passer à la phase suivante, qui consiste à vérifier ce qui est arrivé aux occupants des autres véhicules impliqués dans l’accident et, par la suite, aux véhicules eux-mêmes.

En effet, dans le cas où l’accident aurait entraîné seulement des dommages matériels, les procédures sont similaires. Après avoir coupé le moteur et quitté le véhicule, vous devez vérifier les risques d’incendie ou de déversement de liquides, tels que de l’huile ou du carburant. Dans ces cas, il faut conseiller à la police d’enregistrer l’événement et les faits.

Et en cas de blessés graves ?

Si vous avez été impliqué dans un accident de la route avec des blessés, vous ne pouvez pas quitter les lieux de l’accident avant l’arrivée des forces de police pour procéder aux constatations nécessaires, même si les dégâts sont mineurs. Des efforts immédiats doivent être faits pour sécuriser le lieu de l’accident en empêchant d’autres véhicules d’arriver car il existe un risque de collision arrière. Cela est particulièrement nécessaire si les véhicules sont au milieu de la route ou s’il y a une mauvaise visibilité, une condition qui peut se produire, par exemple, immédiatement après un virage, à l’embouchure d’un tunnel, au bas d’une descente ou lorsque la route n’est pas bien illuminée.

Pour connaître les données des personnes impliquées dans l’accident, vous devez contacter le commandement de police des agents impliqués dans l’accident. S’il y a parmi eux des personnes décédées, l’autorisation de l’autorité judiciaire doit être obtenue.

Qu’en est-il du processus d’indemnisation ?

La demande d’indemnisation peut également être adressée directement à votre compagnie d’assurance via une procédure dite d’indemnisation directe. Il s’agit d’une forme d’indemnisation alternative à la traditionnelle qui ne peut être appliquée que si l’accident sans blessure s’est produit entre deux véhicules au maximum, tous deux assurés, avec des plaques nationales. Il n’est pas possible de demander une indemnisation directe si des piétons, des véhicules agricoles ou spéciaux, des véhicules non motorisés et des personnes blessées qui ont subi des blessures de plus de 9% d’invalidité permanente sont impliqués.

Grâce à cette procédure, le dommage est réglé directement par la compagnie d’assurance de la partie lésée, qui n’a donc pas à demander à la contrepartie. L’indemnisation directe a l’avantage de raccourcir les délais d’indemnisation et de réduire les primes d’assurance en raison de la réduction des coûts de gestion des procédures d’indemnisation.

Droit justice ou le barreau du Québec vous permettra de trouver un avocat dans le domaine juridique que vous souhaitez afin de faire valoir vos droits en intentant une action en justice.

Qu’implique la décision de procéder de manière indépendante sans avoir recours à un avocat ?

Quelle que soit la procédure à activer pour le règlement des dommages résultant d’un accident, les accidents de la route sont une affaire complexe et en constante évolution. C’est pour cette raison que seul l’avocat en accident de la route, grâce à son expérience dans le secteur, est en mesure de traiter efficacement le processus. La personne lésée qui ne s’est pas prévalue de l’assistance d’un avocat serait soumise aux conditions d’indemnisation imposées par sa propre compagnie d’assurance, devant ainsi se contenter de l’indemnisation proposée, souvent très limitée.

Conclusion

En cas d’accident de route et pour obtenir une indemnisation, la première chose à faire est de contacter un avocat.  C’est le meilleur moyen de ne pas être victime de la ruse des compagnies d’assurance. Voici ce qu’il faut savoir pour éviter toute manipulation dans le processus :

  • La compagnie d’assurance paie les frais juridiques, le paiement relatif des frais à l’avocat choisi par le client ;
  • Le code civil stipule que la personne lésée doit aviser sa compagnie d’assurance dans les trois jours suivant la survenance de l’accident ou dès qu’il en a connaissance ;
  • Un certificat médical relatif aux blessures corporelles plus ou moins graves et tous les documents établis aux urgences où vous vous êtes rendu à la suite de l’accident sont fondamentales et doivent être présentées dans la demande d’indemnisation afin d’obtenir tout ce que vous méritez ;
  • Enfin, il faut récupérer le procès-verbal établit par la police ayant constaté les faits. Ce document est très important dans le processus d’indemnisation

À propos de l’auteur

Charley MAILLOT administrator