Vendre sa voiture sans prise de tête : conseils et pièges à éviter

Paradmin

Vendre sa voiture sans prise de tête : conseils et pièges à éviter

Les ménages français gardent en moyenne leur véhicule pendant 5 ans seulement. Pour cela, chaque année, quatre à six millions de voitures d’occasion sont vendues. Dans certains cas, les transactions deviennent litigieuses ou ne se passent pas vraiment comme prévu. Voulez-vous vendre votre voiture ? Pour ne pas faire une mauvaise expérience et vous protéger des réclamations ainsi que des tentatives d’escroquerie, voici quelques conseils pratiques qui vous aideront.

Bien préparer votre voiture pour la vente

Sans une préparation appropriée de votre voiture, vous ne pouvez prétendre la vendre au meilleur prix. Vous avez donc intérêt à soigner la présentation de votre véhicule. Pour y parvenir, vous devez d’abord le remettre en état. Les petits travaux de réparation de la carrosserie, des pneus et des luminaires doivent être effectués. En dehors des petits travaux, si vous voulez augmenter le prix de vente, vous pouvez demander à un garage de faire une révision mécanique. Vous devez également penser au nettoyage de l’extérieur et de l’intérieur de votre voiture d’occasion. Parmi les travaux de nettoyage d’intérieur à réaliser, lorsque vous vendez votre voiture, on peut mentionner :

  • Le retrait des vieilles housses ;
  • Le nettoyage des sièges ;
  • Le changement des tapis de sol ;
  • Le vidage du coffre, de la boîte à gants et des autres compartiments…

Vous devez aussi retirer de votre voiture tous les éléments de personnalisation que vous y avez intégrés pour la décorer à votre goût. L’idée est que le potentiel acheteur, après avoir vu l’automobile, l’imagine déjà comme la sienne et voit déjà qu’il peut la customiser facilement.

Si le moteur de votre véhicule est en bon état, le préparer pour la vente ne coûte pas cher. Et vous avez la possibilité d’amortir facilement les dépenses effectuées.

Estimer correctement la valeur de la voiture

Revendre votre automobile en dessous de ce qu’elle vaut vraiment ne sera pas une bonne affaire. Mais, la mettre sur le marché avec un prix de vente trop élevé vous empêchera d’avoir des acheteurs rapidement. Pour cela, il faut bien réaliser l’estimation de la valeur de votre véhicule.

Vous n’y connaissez pas grand-chose, comme beaucoup de personnes ? Des professionnels de la vente de voitures d’occasion peuvent vous aider. Par exemple, AutoEasy met à votre service un expert qui estimera le prix de votre véhicule. Plusieurs critères sont pris en compte par les plateformes spécialisées pour définir la valeur actuelle de votre véhicule. La marque, le modèle, l’année de mise en service, l’état et le kilométrage sont les critères les plus souvent utilisés.

Pour connaître le prix de vente de votre automobile, vous pouvez aussi vous référer à la cote Argus. Cette cote (appliquée par les concessionnaires) doit être majorée de 10 % pour obtenir un prix plus proche de la réalité. Vous pouvez par ailleurs vous inspirer des prix qui s’appliquent sur le marché pour les voitures ayant des caractéristiques semblables à la vôtre. Sachez néanmoins que les prix affichés sont rarement les prix de vente réels des voitures. Il y a souvent des négociations qui se font entre les acheteurs et les vendeurs.

Réunir tous les documents administratifs nécessaires

Pour concrétiser votre projet de vente tout en respectant la loi, vous devez réunir certains documents. Ces derniers sont les suivants :

  • Le rapport de contrôle technique datant de moins de 6 mois qui est obligatoire pour les véhicules qui ont plus de quatre ans ;
  • Le certificat de situation administrative qui garantit que le véhicule est non-gagé, ne fait pas objet d’une amende ou n’est pas volé ;
  • Le certificat de cession qui sert à faire une nouvelle demande d’immatriculation ; la déclaration de vente s’effectue en ligne ou auprès de l’ANTS ;
  • Le certificat d’immatriculation à remettre à l’acheteur pour une utilisation temporaire (le temps d’obtenir sa carte grise).

Vous devez également résilier votre contrat d’assurance en envoyant une lettre de résiliation pour vente à votre assureur.

Sécuriser le paiement

Les défauts de paiement (chèques falsifiés, faux billets, chèques volés…) et l’escroquerie sont courants dans l’univers de la vente d’automobiles d’occasion. Pour sécuriser votre transaction, il est recommandé d’exiger de l’acheteur le paiement par un chèque de banque. Il s’agit plus précisément d’un chèque émis par la banque qui garantit sa solvabilité. Pour vous protéger des problèmes de chèque falsifié, il faudra vérifier l’authenticité du chèque et du montant inscrit.

Le virement bancaire virtuel n’est pas recommandé. Un acheteur escroc peut déposer un chèque falsifié sur un compte et réaliser le virement à partir de ce dernier. Votre compte sera crédité dans un premier temps. Mais, après vérification quelques jours plus tard, votre banque ayant constaté la fraude vous débitera le montant au préalable crédité. Si un virement bancaire virtuel est fait, attendez donc que les contrôles de votre banque le validant définitivement avant de remettre les clés et les papiers à l’acheteur.

Quelques pièges à éviter pour bien vendre votre véhicule d’occasion

Certaines erreurs peuvent diminuer vos chances de vendre votre automobile rapidement et aux meilleurs prix. En voici quelques-unes.

Banaliser la rédaction de l’annonce

La conception et la rédaction de l’annonce sont des étapes très importantes dans la mise en vente d’une voiture. Votre annonce de vente doit d’une part refléter la réalité et ne pas être mensongère. D’autre part, elle doit être très claire et simple.

Une bonne annonce précise le modèle et l’année du véhicule. Elle doit aussi préciser s’il s’agit d’une automobile de première ou deuxième main. Elle doit également faire état des éventuelles réparations nécessaires et mentionner si l’automobile est stationnée à l’intérieur ou non. Toutes ces informations vous protègent, s’il y a des litiges ultérieurs.

Pour peaufiner votre annonce, pensez à y ajouter des photos de qualité et réalistes de votre voiture. Pour que les images soient de qualité, prenez les photos à l’extérieur lorsqu’il y a une bonne luminosité.

Mal préparer l’essayage de l’automobile

L’essayage d’une voiture en vente doit être très bien préparé. Tout d’abord, vous devez choisir minutieusement l’itinéraire en tenant compte de l’usage du véhicule. À titre d’exemple, ce n’est pas une bonne idée de proposer un itinéraire de 20 km sur autoroute pour une citadine. Ensuite, il faut :

  • Avoir toujours une assurance pour l’essai ;
  • Choisir un lieu de rencontre animé et très fréquenté ;
  • Conduire vous-même précautionneusement la voiture pour montrer combien vous en prenez soin ;
  • Remettre les clés à l’acheteur pour conduire le véhicule seulement si vous vous y trouvez déjà

Que retenir ? Réussir la vente d’un véhicule d’occasion n’est pas un hasard. Vous devez tout d’abord soigner l’apparence de l’automobile, définir un prix juste et concevoir une bonne annonce de vente. N’oubliez pas de demander l’accompagnement de professionnels expérimentés dans la vente des voitures d’occasion.

À propos de l’auteur

admin administrator