Quel carburant choisir entre diesel, éthanol et essence ?

ParCharley MAILLOT

Quel carburant choisir entre diesel, éthanol et essence ?

Le choix entre l’essence et le diesel est avant tout dicté par le type de conducteur que vous êtes. Sur le plan environnemental, chacun des deux carburants a beaucoup de points négatifs même s’ils tendent à disparaître. Il existe cependant une alternative plus propre, à savoir l’éthanol.

Choisir entre l’essence et le diesel

Il est clair que l’essence et le diesel sont les plus utilisés et de ce fait, nous vous permettons dans un premier temps de connaître les éléments de choix entre ces derniers :

En fonction des distances parcourues

La conception même du moteur diesel fait qu’il n’est intéressant que si vous roulez souvent sur des distances importantes. Il faut en effet savoir que les petits trajets répétés vont non seulement provoquer une surconsommation, mais qu’en plus, ils peuvent précipiter sa détérioration. Pour des trajets quotidiens assez courts, optez pour un moteur essence. Sachez qu’en tout cas, le diesel est moins cher que l’essence tout en ayant une consommation inférieure. Retenez que, selon le blog auto Nicolas Lapierre, c’est à partir de 20000 km/an que le diesel commence à être intéressant.

En fonction de l’impact environnemental

Il est difficile de départager les deux carburants, car ils sont tous les deux polluants. Le moteur essence émet plus de CO2 qui est un gaz à effet de serre. Le moteur diesel émet quant à lui moins de CO2 (on estime qu’il en émet 20% de moins) mais génère des particules fines. Leur impact sur la santé est assez mal connu, mais elles seraient très néfastes, car elles ont la particularité de s’introduire facilement dans l’organisme. Elles auraient entre autres des conséquences négatives sur le système respiratoire et cardiovasculaire. Par ailleurs, le diesel est responsable d’émissions d’oxyde d’azote, un autre gaz néfaste pour la planète.

L’impact particulièrement négatif des moteurs diesel dont on entend souvent parler est à relativiser, car ce sont surtout les véhicules diesel les plus anciens qui sont à blâmer. Les plus récents sont munis de filtres à particules.

Les véhicules qui rejettent plus de 160 g/km de CO2 sont soumis à une écotaxe. En fonction de la quantité émise par le véhicule, le montant de cette écotaxe est compris entre 200 et 2600 euros. Grâce aux émissions de CO2 de plus en plus basses des véhicules diesel, vous pouvez considérer que vous économisez cette écotaxe grâce à un diesel.

En fonction du prix de revente

Ce critère est à prendre en considération si vous êtes le genre de conducteur qui ne garde pas une même voiture très longtemps. Les prix des voitures diesel baissent moins rapidement et la durée de vie plus allongée de ce type de moteurs fait qu’une voiture diesel aura moins de mal à se revendre.

En fonction du prix du véhicule

Le prix du véhicule est naturellement corrélé au prix de l’assurance auto. Si un véhicule est cher à l’achat, il sera aussi coûteux à assurer et vice versa. Outre le prix du véhicule à l’achat, sachez que le prix de l’assurance auto est également impacté par le prix des réparations qui tend à être plus élevé avec un moteur diesel. Par conséquent, il faut s’attendre à payer jusqu’à 15% de plus pour assurer une voiture diesel qu’une voiture essence. Toutefois, les différences de prix tant à l’achat qu’à l’assurance tendent à se réduire.

Qu’en est-il de l’alternative de l’éthanol ?

Il est à noter que l’éthanol est un carburant assez récent qui est aussi appelé bioéthanol ou éthanol E85. Le moins que l’on puisse dire est qu’on n’échappe plus à ce carburant tant on en entend parler partout à l’heure actuelle. Ce carburant nouvellement débarqué dans les stations-service se compose à 85% d’éthanol (il peut aussi en contenir 65%) et à 15% d’essence. De ce fait, il n’est utilisable qu’avec une voiture roulant à l’essence. Il est proposé aux conducteurs français depuis 2007. Ce n’était toutefois pas la première fois que l’éthanol entrait dans la composition d’un carburant. Les sans-plomb proposés par le passé ne comportaient qu’une faible portion d’éthanol. Ainsi, les carburants SP95 et SP95 E10 contenaient respectivement 7,5 et 10% d’éthanol.

Quelle voiture pour rouler à l’éthanol ?

L’éthanol nécessite quelques adaptations de votre part. Dans un premier temps, il sera nécessaire de mélanger ce carburant à du sans-plomb puis d’en augmenter progressivement la teneur (il ne faut pas dépasser 50% d’éthanol). Vous pouvez aussi vous procurer un kit bioéthanol à la condition que votre voiture soit conforme aux normes Euro 3 au minimum, ce qui correspond à un véhicule datant au moins de 2001. Sachez que la marque BioMotors domine très largement le marché de ces kits. Ce kit représente tout de même un investissement non négligeable et vous devrez beaucoup rouler si vous souhaitez compenser cet investissement.

Une autre solution serait d’acquérir directement un modèle de véhicules adapté à ce carburant. Vous reconnaîtrez la compatibilité d’un véhicule avec ce carburant grâce à l’utilisation du terme FlexFuel. Seulement, les constructeurs sont assez peu nombreux à en proposer à l’heure actuelle. Vous pouvez tenter votre chance du côté de quelques modèles d’occasion proposés par Renault notamment la Mégane 3 et la Scénic 3. Une voiture acquise neuve ou d’occasion qui permet de rouler à l’éthanol vous donne droit à une carte grise gratuite.

Quelles sont les caractéristiques de l’éthanol ?

  • Le principal avantage de l’éthanol réside dans son prix beaucoup moins élevé que l’essence et le diesel en même temps. Il faut compter 0,7 centime d’euro pour 1 litre d’éthanol. Par ailleurs, ce prix n’est pas en relation avec celui du pétrole, contrairement à l’essence et fait donc preuve de plus de stabilité ;
  • Il s’agit d’un carburant dont le procédé de fabrication est écologique puisqu’il est fait à partir de sucre ou bien de céréales fermentées. Toutefois, lorsque vous roulez, ce carburant n’est pas plus propre que du sans-plomb et si certains polluants ne sont pas émis par le carburant précédent, ils sont émis par l’éthanol et vice versa. Sachez en tout cas qu’il gagne le duel de la pollution face au diesel ;
  • Toutes les stations-services de France ne proposent pas forcément ce carburant. Ce sont actuellement moins de 10% d’entre elles qui le proposent. Mais rassurez-vous, vous pourrez toujours vous rabattre sur l’essence au besoin.
  • Avec l’éthanol, vous risquez fort de voir l’autonomie de votre moteur diminuer, car la consommation peut augmenter jusqu’à 20%. Cependant, même avec cette augmentation de la consommation, l’éthanol reste plus avantageux sur le plan financier.

À propos de l’auteur

Charley MAILLOT administrator