L’éthylotest électronique, un outil incontournable dans la prévention de l’alcoolémie sur la route

ParElodie martin

L’éthylotest électronique, un outil incontournable dans la prévention de l’alcoolémie sur la route

Garant de la sécurité routière, l’éthylotest est un dispositif qui se trouve facilement dans le commerce. Quelles sont ses caractéristiques ? En existe-t-il de plusieurs formes ? Est-il obligatoire ? Coup de projecteur sur un outil de prévention qui doit contribuer à sensibiliser un large public sur les dangers de l’alcool au volant.

Les instruments de mesure de l’alcoolémie

À partir de combien de grammes d’alcool dans le sang on devient ivre ? À quel moment nos réflexes baissent-ils et mettent autant en danger les usagers de la route que notre propre personne ? Impossible de répondre avec pertinence à ces interrogations sans instrument de mesure de précision ! Pour déterminer si nous sommes en capacité de prendre le volant en toute sécurité, il convient de recourir à un alcootest fiable.

L’éthylotest électronique : un appareil compact dans sa version portative

Sans nul doute, le dispositif le plus efficace demeure l’éthylotest électronique pour les professionnels (forces de l’ordre, entreprises, gérants de discothèque, etc.) comme les particuliers dans une optique de prévention. Cette solution également connue sous le nom d’éthylotest numérique s’illustre par sa praticité, déclinée sous forme de bornes, mais également disponible dans une version compacte que vous aurez l’occasion de ranger aisément dans votre boîte à gants, ou de mettre dans votre poche.

test alcool au volant

Un dispositif réutilisable

Il a l’avantage d’être réutilisable, par opposition aux alcootests à usage unique. Vous devez aller au restaurant avec des collègues de travail ou des amis et vous aimeriez savoir si vous êtes apte à conduire à l’issue du dîner ? Muni de plusieurs embouts jetables, vous allez pouvoir évaluer l’alcoolémie de chaque conducteur (les embouts s’enlèvent et se fixent sans difficulté). Par ailleurs, ce dispositif de détection d’alcoolémie électronique est caractérisé par sa fiabilité : il demeure bien plus précis que l’éthylotest chimique et ne présente pas de durée de vie limitée.

Un agrément pour les modèles conseillés

Tour d’abord, le produit à qui vous allez accorder votre confiance doit impérativement bénéficier de l’agrément NF EN 16280, elle atteste d’un certain niveau de qualité et vous évite d’acquérir des appareils douteux ou peu fiables. Vous avez tout intérêt à arrêter votre choix sur un modèle d’une très grande précision, à l’instar des dispositifs de détection de l’alcool dans le souffle répertoriés sur alcopass.com. L’appareil réalise ensuite la conversion pour obtenir très précisément le taux d’alcool dans le sang. L’ergonomie, l’éventuelle présence d’une batterie et la taille de l’éthylotest électronique sont d’autres critères à étudier pour comparer les appareils avec suffisamment d’objectivité.

Le test d’alcoolémie s’opère de la manière suivante : vous soufflez sans discontinuer dans l’embout, jusqu’au moment ou un signal sonore ou visuel vous indique la fin du test. Le capteur électrochimique dont l’appareil est équipé a pour fonction de calculer votre taux d’alcoolémie et de restituer la réponse sous forme de concentration d’alcool dans le sang en mg/L. Le seuil contraventionnel classique est fixé à 0,25 mg/L. Attention, si vous êtes encore un jeune conducteur, vous devrez vous conformer au seuil contraventionnel établi à 0,10 mg/L.

L’éthylotest chimique

L’éthylotest chimique constitue une alternative pour évaluer le taux d’alcoolémie, en mesurant le taux d’éthanol présent dans un certain volume d’air expiré. La technique repose sur la réaction d’oxydoréduction, les ions chrome VI de couleur orange se transforment en ions chrome III de couleur verte. Le test est équipé d’un petit tube avec un embout buccal muni d’une valve où est placé le bichromate de potassium (le réactif chimique) solide de couleur orange, relié à un sac en plastique qui recueille l’air expiré.

L’utilisateur remplit le sac d’air, ce même air passe ensuite dans le tube : le changement de l’orange au vert trahit la présence d’alcool, et une ligne noire indique le taux à ne pas dépasser. La dimension bon marché de l’éthylotest à usage unique, plus communément qualifié de ballon éthylotest, est l’un de ses plus grands atouts. Sa durée de vie limitée, la toxicité de l’élément chrome et son manque de précision sont ses principales limites.

Distinguer l’éthylotest et l’éthylomètre

L’éthylomètre désigne le seul et unique accessoire autorisé par la législation pour déterminer le taux d’alcool réel d’un individu, dans le cadre d’une procédure judiciaire. Les forces de l’ordre y ont recours, c’est un appareil qui est reconnu pour sa grande fiabilité ainsi que sa précision. Pour être utilisé, il doit répondre à la norme AFNOR NF X 20 701. Ce dispositif doit aussi faire l’objet d’une inspection annuelle par son fabricant. Il repose simplement sur le principe de l’absorption de la radiation infrarouge par la molécule d’alcool éthylique.

contrôle alcoolémie

Que dit la loi aux conducteurs et aux établissements de nuit ?

Selon la loi, les bars et discothèques autorisés à servir de l’alcool entre 2 heures et 7 heures du matin ont l’obligation de mettre à disposition des clients des éthylotests certifiés norme NF, susceptibles d’être chimiques ou électroniques. La réglementation stipule en détail que le nombre d’éthylotests est nécessairement au moins égal au quart de la capacité d’accueil et ne peut être inférieur à 50. De plus, ces outils doivent bénéficier d’une visibilité et être signalés par une affiche.

Quid de l’obligation présupposée concernant les automobilistes eux-mêmes ? En effet, chaque automobiliste doit détenir un éthylotest dans son véhicule, à l’image de la nécessité d’avoir auprès de soi un gilet de haute visibilité. Cela étant, la contravention de première classe initialement prévue à l’égard des contrevenants n’a jamais été appliquée et même supprimée en 2013.

L’éthylotest anti-démarrage

Distinguons aussi dans l’arsenal de prévention l’éthylotest anti-démarrage (EAD) : le préfet peut ordonner que votre droit à conduire soit limité à un véhicule doté d’un tel dispositif homologué, si vous êtes coupable d’une infraction routière liée à l’alcool, ou si vous êtes reconnu responsable d’un délit en état alcoolique ou en état d’ivresse manifeste.

Certains véhicules modernes embarquent un EAD sur leurs modèles de série, et il est installé sur les véhicules de transports en commun et transports routiers.

L’alcool au volant : un enjeu national

On estime que l’alcool est la cause d’au moins un accident mortel sur cinq dans l’Hexagone. La nuit, le facteur alcool est présent dans sept accidents mortels sur dix. Environ 90% des conducteurs alcoolisés impliqués dans un accident mortel sont des hommes. Si les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans représentent ¼ des conducteurs alcoolisés durant ces drames, le reste de la population active représente ⅔ des conducteurs alcoolisés lors de ces accidents mortels. Cela rappelle que la vigilance quant à l’alcoolémie au volant est l’affaire de tous ! Le durcissement de la réglementation ces dernières décennies et la sensibilisation des dangers de l’alcool au volant par des acteurs tels que les « Mousquetaires de la Nuit » ont toutefois contribué à épargner des vies sur la durée.

À propos de l’auteur

Elodie martin editor