Comment covoiturer avec un bébé à bord ?

Paradmin

Comment covoiturer avec un bébé à bord ?

Quels accessoires pour du covoiturage avec des bébés à bord ?

Il vous arrive de temps à autre de covoiturer des mamans lors d’une sortie en weekend ou pendant les vacances ? Il vous arrive peut-être de covoiturer toute une famille dans votre monospace ? Le nombre de passagers n’est pas toujours le même. En tout cas, quelle que soit la fréquence à laquelle vous partagez votre trajet avec des parents emmenant avec eux leurs enfants, l’essentiel est toujours que le voyage soit agréable. Une attention particulière doit être portée aux tout-petits qui sont à bord, notamment si ceux-ci souffrent du mal de transports. Différents accessoires sont par ailleurs indispensables pour qu’ils ne voient pas le temps passer.

Les accessoires à l’arrière du véhicule

Il y a bien évidemment les différentes distractions auxquelles les enfants doivent pouvoir accéder sans votre aide. D’autres équipements destinés à assurer la sécurité et le confort des enfants en bas âge existent, en voici quelques exemples :

La tablette et son support

C’est comme un voyage en avion en fait. Notamment pour des trajets de plusieurs heures, il faut bien que les enfants puissent s’occuper, regarder des films d’animation, des dessins animés… ou dessiner. Il existe par ailleurs différents modèles de support de tablette, certains étant spécialement conçus pour les déplacements en voiture (ils s’accrochent à l’appui tête du siège de devant en général).

Le cale-tête et la couverture

Le cale-tête, également appelé tour de cou, est indispensable pour les enfants qui n’arrivent pas encore à bien tenir leur tête – si vous avez l’habitude de covoiturer des mamans, vous les avez déjà sans doute vues en utiliser. Le tour de cou, en plus d’être douillet, rend le voyage confortable dans la mesure où il permet d’éviter que la tête d’un nourrisson ou d’un tout-petit soit ballotée au gré des virages. Par ailleurs, les petites couvertures font partie des accessoires appréciés des enfants. Ils l’aiment particulièrement avec un oreiller intégrer. Ces couvertures ne prendront pas beaucoup de places dans le coffre puisque la plupart sont des modèles gonflables.

Le matelas à langer

Il est important que tout ce dont vous avez besoin pour changer bébé soit à portée de main. Il s’agit notamment des couches, des cotons, des liniments et des lingettes. Vous pouvez aussi emporter un matelas à langer, l’idée étant de changer le tout-petit au propre. Il vous suffit alors de vous garer sur une aire de secours pour changer votre enfant sur le capot du véhicule par exemple.

L’organisateur de voiture

Il est recommandé de prévoir un organisateur pour un enfant. L’organisateur de voiture permet au tout-petit d’accéder seul à ses jouets. En même temps, il est aussi conçu de manière à ce que maman puisse attraper les affaires du plus jeune.

La caisse de rangement

Cet espace de rangement trouve sa place entre deux sièges auto. Mais rassurez-vous, sa présence dans l’habitacle ne gênera pas les enfants. Vous avez sur le marché plein de modèles qui se replient facilement. La caisse de rangement accueille en tout cas les sucettes, les doudous et bien d’autres jouets.

Un miroir pour garder un œil sur les enfants

Ce miroir est disposé sur l’appuie-tête d’un siège arrière, en regard du rétroviseur principal. Contrairement à ce qui se dit sur le web, les miroirs à ventouse sont des modèles pratiques.

Les équipements indispensables pour la sécurité des enfants

En dehors du siège auto bien évidemment, deux accessoires en particulier revêtent une grande importance. Il s’agit des protections solaires sur les vitres et du harnais anti-évasion.

Le siège auto ou réhausseur

Selon l’âge de l’enfant qui sera à bord, vous aurez besoin d’un siège auto adapté, pour les plus petits, ou un rehausseur, pour les plus grands. Hors de question qu’un enfant de moins de 10 ans se place à l’avant du véhicule.

Le harnais anti-évasion

Il s’agit plus exactement d’une bandoulière qui est glissée dans les sangles du siège auto. Son rôle est bien entendu de stabiliser le tout-petit au gré des virages, mais surtout de l’empêcher de sortir de son siège. L’intérêt du harnais anti-évasion est qu’il apporte une sécurité supplémentaire aux sangles au cas où ces derniers ne soient pas suffisamment serrés. Comme un pilote de rallye risque à peine une éraflure en cas d’accident, votre enfant aura beau tourner dans tous les sens, glisser les doigts sous les sangles, mais il ne risque rien.

Les protections solaires sur les vitres

Précisons d’emblée qu’il s’agit de modèles de type électrostatique. Entre autres avantages, ces protections ne se détachent pas tout le temps comme certains modèles à ventouse. L’essentiel est en tout cas qu’elles permettent à l’habitacle de rester fraîche.

Les équipements à mettre dans le coffre

Prévoyez une glacière compacte pour pouvoir emporter les aliments qui restaient dans le frigo. Si le trajet est particulièrement long, il est conseillé de prévoir un deuxième sac de nourriture. Les jeux ainsi que les livrets dont que les enfants n’utiliseront pas pendant le voyage trouvent aussi leur place dans le coffre. Il en est de même pour le pot de voyage. Celui-ci doit tout de même être placé au-dessus des autres sacs pour que vous puissiez l’attraper facilement lorsque votre petit chou a besoin de se soulager.

Cela peut paraitre anodin mais pensez à vérifier que toutes les personnes présentent dans votre véhicule sont correctement attachées, notamment les enfants qui n’ont pas toujours le reflexe (port de la ceinture ou système de fixation correctement installé et verrouillé), n’oubliez pas qu’elles sont sous votre responsabilité durant tout le voyage et que vous encourez une amende pouvant atteindre 750€.

Les équipements dont vous aurez besoin à l’avant

De manière générale, ces accessoires sont destinés à vous aider à mieux vous organiser à l’avant, à assurer aussi le confort de vos petits passagers.

Les bracelets anti nausée

La majorité des victimes du mal de transports sont les nourrissons et les tout-petits. Ceci étant, un certain nombre d’enfants de 2 à 12 ans en souffrent aussi. Ce qui est certain en tout cas, c’est que les sensations de nausée, et parfois de vertige, rendent le voyage désagréable, pas seulement pour les enfants, mais aussi pour les parents. Il existe quelques astuces pratiques pour éviter ou gérer le mal de transports. Les bracelets anti-nausée en font partie. Ce ne sont pas des remèdes miracles, mais la pression exercée sur le point d’acupuncture des poignets atténue les sensations de nausée et de vertige. Par ailleurs, il ne faut pas que les enfants se concentrent tout le temps sur une distraction particulière comme un jeu ou une page coloriée. De temps en temps, quand ils ne dorment pas, il faut les encourager à profiter des paysages. Vous pouvez sinon prévenir le mal de transports en planifiant soigneusement les repas avant le voyage. Il ne faut pas que les tout-petits mangent des aliments épicés ou gras la veille et surtout, pas une demi-heure avant le départ. Si le trajet est court, ils pourraient même sauter le repas. Dans le cas contraire, vous leur donnez, avant le départ, des collations douces comme des biscuits secs. Les bonbons aromatisés au gingembre ou à la menthe poivrée sont aussi recommandés.

Les biberons et les sacs poubelle

Si vous ne voulez pas emportez de chauffe-biberon, qui permet au passage de réchauffer le repas en 15 mn, prévoyez un biberon isotherme. Pour les sacs poubelle, il existe des modèles compacts très pratiques. Ils sont assez petits, utiles uniquement pour éviter que l’habitacle ne devienne une déchetterie ambulante. Ces sacs accueilleront en tout cas les restes des aliments, les couches, etc.

 

À propos de l’auteur

admin administrator