Archives de catégorie pro

ParCharley MAILLOT

Pourquoi devez-vous passer à la voiture électrique ?

Envisagez-vous d’acheter une nouvelle voiture, mais vous ne savez pas comment procéder vu l’embarras de choix sur le modèle à choisir ? Tendance, pratique, économe et respectueuse de l’environnement, telles sont les qualités d’une voiture électrique, et c’est ce le véhicule qu’il vous faut.

Très économique

En voiture électrique, parcourir 100 km coûte en moyenne 2 € en électricité. Avec un modèle diesel, ce type de voiture consomme 8,50 € de carburant tandis qu’un véhicule à essence a besoin de 11,50 € d’essence.

Grâce à une telle équation, rouler avec une voiture électrique branchée est financièrement avantageux, peu importe le kilométrage que vous réalisez le long d’une année. Ce sera encore plus intéressant, si vous pouvez produire votre propre électricité. Toutefois, lorsque vous avez besoin de recharger à l’aide des bornes payantes accessibles aux éléctromobiliers, évitez ceux qui sont coûteuses lors d’un déplacement à l’électrique.

Impact environnemental

Comparés aux modèles thermiques, les véhicules électriques ont moins d’impact sur la santé publique et l’environnement. En revanche, certains éléments qui les composent sont à prendre à compte afin qu’ils puissent bien respecter l’environnement à savoir :

  • la source électrique rattachée à la recharge ;
  • la fabrication des éléments constitutifs du véhicule électrique ;
  • la chaîne d’approvisionnement de différentes matières premières ;
  • l’usage de l’engin ;
  • son recyclage.

En général, les acteurs concernés par ces points travaillent sous la pression de l’Europe et de quelques ONG.

Sur son passage, un véhicule électrique ne rejette pas de polluants chimiques ni de gaz carbonique dans l’atmosphère. Bref, passer à la voiture électrique s’avère être une étape capitale pour respecter l’environnement. Comme ce modèle de voiture n’altère pas la qualité de l’air à proximité des routes et dans les villes, elle offre un bénéfice direct.

Doté d’une performance plus élevée que celle du pétrole, un moteur électrique utilise 80 % de ce que vous lui donnez contre 30 % pour le pétrole. Ainsi, la déperdition d’énergie est amplement réduite.

Stations de recharge plus nombreuses

Selon vos possibilités, vous pouvez effectuer les recharges de votre voiture électrique à la maison ou au bureau. De plus en plus nombreuses, les bornes de recharge pour les voitures électriques sont présentes partout, consultez la carte des emplacements des bornes de recharge pour vous en rendre compte. Des outils tels que les GPS intégrés ou des applications sur votre Smartphone sont également disponibles afin de vous aider à les localiser.

Certains réseaux sont gratuits, mais le prix d’une session de recharge peut changer en fonction de sa durée et de l’énergie délivrée. Le prix peut aussi être fixé de façon forfaitaire. Ainsi, ce point est à vérifier à l’aide d’un affichage sur la borne ou directement auprès de son opérateur avant de se brancher. Beaucoup de services d’autopartages utilisant des voitures électriques donnent la possibilité aux automobilistes de brancher leurs propres véhicules.

Pour économiser davantage de temps, utiliser une station de recharge rapide reste une bonne option. Fournissant jusqu’à 350 kW, elle vous permet de recharger une batterie ayant une grande capacité. Néanmoins, les bornes à puissance élevée ne s’adaptent pas forcément à tous les véhicules. Le réseau ainsi que la marque du véhicule influencent aussi le prix de la recharge.

Le confort des voitures électriques

Finalement, les voitures électriques semblent être parfaites pour le tout-terrain. Par rapport à un thermique, un moteur électrique peut envoyer une puissance plus aisément. Vous pouvez donc gagner beaucoup en motricité. Comme les voitures électriques sont exemptes de moteur thermique incommode, elles sont munies de plus de coffres subsidiaires à l’avant.

En réalité, ce sont surtout les mélomanes qui apprécient ce genre de véhicule. Grâce au silence de fonctionnement d’une voiture électrique, ils peuvent écouter leurs morceaux musicaux préférés tout le long de leurs trajets. De plus, le confort absolu de roulage fournit une ambiance plus favorable aux discussions. De plus, vous n’accorderez plus une attention auditive au régime moteur en vue de changer de rapport à cause de l’absence d’une boîte de vitesses classiques.

Pour savoir la durée de vie d’une batterie de voiture électrique, beaucoup de paramètres sont à considérer. En moyenne, elle est comprise entre 1000 et 1500 cycles, c’est-à-dire aux alentours de 10 ans selon la condition d’usage.

ParCharley MAILLOT

Victime accident de la route : que faire pendant et après un accident ?

Avez-vous déjà été en situation d’accident de la route ? Que faire en cas d’accident ? Effroi, inquiétude, dégâts, comment réagir face à une telle situation ? Une fois l’accident passée, vous souhaitez porter plainte contre le conducteur. Comment vous y prendre pour rendre justice et comment se faire indemniser suite aux problèmes de santé subis à cause de l’accident.

Comment s’y prendre en cas d’accident de route ?

Garder son sang-froid

Compte tenu de la circonstance que l’accident vous est arrivé, il est extrêmement important de rester calme, de couper le moteur de votre véhicule, d’activer les quatre clignotants et, si possible, d’en sortir. Ensuite, après avoir maintenu votre sécurité, vous devez vérifier l’existence de victimes résultant de l’accident et, le cas échéant, appeler immédiatement le 112 ; numéro d’urgence européen. Il est très important de ne pas essayer de retirer les victimes des véhicules jusqu’à ce que les services d’urgence arrivent sur les lieux pour procéder en toute sécurité. Mieux, vous ne devez jamais déplacer votre corps ou retirer votre casque.

Autrement dit, la première chose à faire lors d’un accident de la route est d’essayer de rester calme et de s’assurer que vous n’avez pas été blessé ou, s’il y a des blessures, qu’elles ne sont pas suffisamment graves pour appeler à l’aide. Une fois que vous êtes en bonne condition, vous pouvez passer à la phase suivante, qui consiste à vérifier ce qui est arrivé aux occupants des autres véhicules impliqués dans l’accident et, par la suite, aux véhicules eux-mêmes.

En effet, dans le cas où l’accident aurait entraîné seulement des dommages matériels, les procédures sont similaires. Après avoir coupé le moteur et quitté le véhicule, vous devez vérifier les risques d’incendie ou de déversement de liquides, tels que de l’huile ou du carburant. Dans ces cas, il faut conseiller à la police d’enregistrer l’événement et les faits.

Et en cas de blessés graves ?

Si vous avez été impliqué dans un accident de la route avec des blessés, vous ne pouvez pas quitter les lieux de l’accident avant l’arrivée des forces de police pour procéder aux constatations nécessaires, même si les dégâts sont mineurs. Des efforts immédiats doivent être faits pour sécuriser le lieu de l’accident en empêchant d’autres véhicules d’arriver car il existe un risque de collision arrière. Cela est particulièrement nécessaire si les véhicules sont au milieu de la route ou s’il y a une mauvaise visibilité, une condition qui peut se produire, par exemple, immédiatement après un virage, à l’embouchure d’un tunnel, au bas d’une descente ou lorsque la route n’est pas bien illuminée.

Pour connaître les données des personnes impliquées dans l’accident, vous devez contacter le commandement de police des agents impliqués dans l’accident. S’il y a parmi eux des personnes décédées, l’autorisation de l’autorité judiciaire doit être obtenue.

Qu’en est-il du processus d’indemnisation ?

La demande d’indemnisation peut également être adressée directement à votre compagnie d’assurance via une procédure dite d’indemnisation directe. Il s’agit d’une forme d’indemnisation alternative à la traditionnelle qui ne peut être appliquée que si l’accident sans blessure s’est produit entre deux véhicules au maximum, tous deux assurés, avec des plaques nationales. Il n’est pas possible de demander une indemnisation directe si des piétons, des véhicules agricoles ou spéciaux, des véhicules non motorisés et des personnes blessées qui ont subi des blessures de plus de 9% d’invalidité permanente sont impliqués.

Grâce à cette procédure, le dommage est réglé directement par la compagnie d’assurance de la partie lésée, qui n’a donc pas à demander à la contrepartie. L’indemnisation directe a l’avantage de raccourcir les délais d’indemnisation et de réduire les primes d’assurance en raison de la réduction des coûts de gestion des procédures d’indemnisation.

Droit justice ou le barreau du Québec vous permettra de trouver un avocat dans le domaine juridique que vous souhaitez afin de faire valoir vos droits en intentant une action en justice.

Qu’implique la décision de procéder de manière indépendante sans avoir recours à un avocat ?

Quelle que soit la procédure à activer pour le règlement des dommages résultant d’un accident, les accidents de la route sont une affaire complexe et en constante évolution. C’est pour cette raison que seul l’avocat en accident de la route, grâce à son expérience dans le secteur, est en mesure de traiter efficacement le processus. La personne lésée qui ne s’est pas prévalue de l’assistance d’un avocat serait soumise aux conditions d’indemnisation imposées par sa propre compagnie d’assurance, devant ainsi se contenter de l’indemnisation proposée, souvent très limitée.

Conclusion

En cas d’accident de route et pour obtenir une indemnisation, la première chose à faire est de contacter un avocat.  C’est le meilleur moyen de ne pas être victime de la ruse des compagnies d’assurance. Voici ce qu’il faut savoir pour éviter toute manipulation dans le processus :

  • La compagnie d’assurance paie les frais juridiques, le paiement relatif des frais à l’avocat choisi par le client ;
  • Le code civil stipule que la personne lésée doit aviser sa compagnie d’assurance dans les trois jours suivant la survenance de l’accident ou dès qu’il en a connaissance ;
  • Un certificat médical relatif aux blessures corporelles plus ou moins graves et tous les documents établis aux urgences où vous vous êtes rendu à la suite de l’accident sont fondamentales et doivent être présentées dans la demande d’indemnisation afin d’obtenir tout ce que vous méritez ;
  • Enfin, il faut récupérer le procès-verbal établit par la police ayant constaté les faits. Ce document est très important dans le processus d’indemnisation
ParCharley MAILLOT

Vacances ? 3 raisons de prendre un soutien scolaire pour son enfant

Des difficultés à suivre le cours, manque de méthodologie, difficultés dans la compréhension des cours…, votre enfant rencontre tous ces problèmes au cours de l’année scolaire ? Pas de panique ! Pour résoudre tout ceci, il est primordial de l’aider à reprendre confiance en lui et cela passe notamment par le soutien scolaire.

Ce dernier est considéré comme l’aide nécessaire à longue durée pour hausser le niveau des écoliers et élèves en difficulté. Outre la réussite, le soutien scolaire joue également un rôle très important dans l’épanouissement de l’enfant. Pour quelles raisons confier un enfant à un enseignant particulier ? La réponse dans la suite de cette section.

Une attention particulière venant du professeur particulier

Dans la plupart des cas, l’une des raisons à la base des difficultés scolaires est le manque d’attention venant de leurs professeurs de classe. Dans une salle, parfois, le nombre d’enfants est tellement élevé si bien qu’il difficile voire impossible de suivre à la fois chaque élève. De plus, certains apprenants se créent de barrière eux-mêmes, ils sont réservés devant le prof et n’ont pas le courage ou la volonté de prendre la parole dans une salle de cours. Mais grâce à un soutien particulier, toutes ces barrières peuvent être brisées notamment pour une aide aux devoirs dans certaines matières.

Ainsi, l’enfant pourra s’exprimer facilement et montrer de quoi il est vraiment capable. L’enseignant de maison a aussi un rôle important. Bien sûr, il faut établir une relation de confiance entre les deux parties, l’objectif étant que l’élève relève de lui-même ses difficultés scolaires. En un mot, l’accompagnement scolaire est nécessaire pour votre enfant, il suscite chez ce dernier l’envie d’apprendre et de progresser dans les matières les plus complexes comme les cours de maths, de physique chimie, d’anglais…

Des enseignants particuliers qui maitrisent leur domaine

Notez que les minutes consacrées par les parents à aider leurs jeunes enfants à faire les exercices scolaires ou à apprendre ses cours influencent énormément leur scolarité. Mais en réalité, combien de parents ont le temps à consacrer à leur enfant ? La plupart sont occupés par leur activité et ont des emplois du temps chargé. C’est précision là que le soutien scolaire est nécessaire pour l’enfant.

Les enseignants du soutien scolaire passent plus de temps avec l’élève pour travailler avec lui, l’encourager après une mauvaise note, le motiver et le féliciter après chaque progrès. Ils sont à sa disposition 7/24h afin de maitriser les raisons de ses difficultés scolaires et lui apporter les solutions adaptées. Pour ce faire, ils adaptent leurs cours en fonction des besoins de l’apprenant. Certains procèdent à des cours particuliers à domicile.

Le soutien scolaire à domicile

Généralement, le professeur particulier passe à la maison pour donner un cours particulier à l’enfant afin d’assurer sa réussite scolaire.

En pleine année scolaire, certains apprenants se fatiguent du milieu scolaire qui devient pour eux un lieu stressant. Pourtant l’environnement joue un rôle important dans la compréhension des cours de ceux-ci. Ils s’épanouissent, comprennent facilement et se mettent en confiance dans un cadre qui fait leur quotidien. Ainsi, ils se concentrent mieux, deviennent plus motivés et patients.

Vous l’aurez certainement compris, le soutien scolaire est indispensable pour les enfants de l’école primaire et même ceux qui sont au lycée (en particulier, la classe de terminale). Il permet à l’enfant d’améliorer ses résultats scolaires, de croire en lui, en sa capacité à exploiter son potentiel.

Vous avez des enfants qui ont des difficultés scolaires : incompréhension de cours, remise à niveau, difficultés à poser de questions ? Vous vous préoccupez de leur réussite ? Alors, la meilleure option serait de les confier à un professeur particulier qui se chargera de hausser leur niveau et de leur redonner le gout des études.

 

Utiles également pour les vacances scolaires, vous pouvez faire appel à des professeurs particuliers durant les vacances pour des cours à domicile. Les cours de soutien scolaire pendant les vacances assurent une remise à niveau des enfants. Les révisons, les cours intensifs permettront à votre enfant d’avoir le même niveau que les meilleurs élèves de sa classe.

 

ParCharley MAILLOT

Énergies : Des nouvelles bonnes habitudes à prendre pour consommer moins et mieux

Consommer l’énergie moins et mieux est une cause commune à laquelle tout le monde doit adhérer. Non seulement, cette démarche éco-responsable nous permet de réduire nos factures énergétiques, mais aussi, de répondre aux enjeux environnementaux actuels et d’accompagner la transition énergétique en cours. Tout le monde doit alors adopter les bonnes habitudes qui permettent de réaliser des économies d’énergie au quotidien. Quelles sont ces habitudes ? Nous allons les découvrir dans cet article.

Les bonnes habitudes à prendre pour le transport

À l’heure actuelle, tout monde doit adopter les bons gestes pour réduire sa consommation de carburant. Il s’agit pour vos déplacements individuels de ne jamais surcharger votre voiture, de privilégier la conduite régulière et en douceur, de toujours couper votre moteur pour tout arrêt supérieur à 20 secondes, de regonfler vos pneus régulièrement et de réduire vos déplacements au maximum. Les autres bonnes habitudes à prendre consistent à privilégier les transports en commun, les trajets courts à pied ou à vélo.

Il faudra aussi privilégier l’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) et bio-GNL comme carburant. Selon le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, les carburants issus du gaz présentent des perspectives plus positives que ceux d’origine fossile. L’idéal serait donc d’opter pour la consommation du gaz pour vos moyens de transport.

Les bonnes habitudes à prendre pour le chauffage

Le chauffage est le principal consommateur d’énergie au sein d’une habitation. Il représente plus 75 % de la facture énergétique d’un foyer. Pour limiter la consommation de votre chauffage, vous devez installer des rideaux thermiques dans votre maison et apprendre à fermer vos volets. Cela vous permet de préserver la chaleur naturelle de votre maison. Vous devez aussi baisser la température d’un degré dans votre salon et opter pour une faible température dans les chambres.

Pour réduire la consommation de votre chauffage, vous pouvez aussi investir dans l’installation d’un thermostat programmable. Cet appareil vous garantit un système de chauffage qui consomme moins d’énergie, mais mieux. Il fonctionne seulement lorsque vous êtes présent dans votre logement. A savoir, certaines offres gaz incluent d’ailleurs le thermostat connecté.

Les bonnes habitudes à prendre pour les appareils électriques et électroménagers

Les appareils représentent 20 % des dépenses énergétiques des ménages. Le réfrigérateur et le congélateur sont les deux appareils qui consomment plus d’énergie. Pour réduire leur consommation, il faut éviter de les installer proche d’une source de chaleur. Vous devez décongeler les aliments quand il le faut et dégivrer votre frigo régulièrement. Quant à vos appareils électriques, vous devez les mettre en mode économie d’énergie et les éteindre quand il le faut.

L’intensité de vos ampoules doit être comprise entre 15 et 20 W par m² pour les salles de séjour et de 10 à 12 W par m² pour les pièces de passage. Il est aussi important de disposer vos meubles de façon à profiter plus de l’éclairage naturelle afin de limiter le gaspillage d’électricité.

Pour la cuisson, les bonnes habitudes consistent à couvrir vos casseroles lorsque vous faites bouillir de l’eau et à utiliser la micro-onde pour réchauffer vos plats.

ParCharley MAILLOT

4 destinations à rejoindre en voiture: ponts du mois de mai

Chaque année, les jours fériés permettent de profiter de ponts prolongés durant le mois de mai. C’est l’occasion de partir pour un week-end de 3 ou 4 jours à la découverte d’une nouvelle ville ou d’une nouvelle région. Lorsque l’on dispose d’un petit budget ou que l’on n’a pas besoin d’aller très loin, le covoiturage est un excellent moyen de transport pour voyager dans un rayon de quelques heures autour de chez soi. Dans ce guide pratique, nous vous présentons 4 destinations touristiques à découvrir le temps des ponts du mois de mai.

Partir en mai sans se ruiner

En mai, fais ce qu’il te plaît. Seulement voilà, ce n’est pas toujours possible quand on dispose de ressources limitées. Heureusement, il existe des astuces pour utiliser au mieux son budget vacances comme vous pourrez le voir sur L’art d’économiser. Vous pouvez par exemple avoir recours au covoiturage plutôt que de prendre le train ou l’avion.

Cette solution coûte beaucoup moins cher et permet de relier directement un plus grand nombre de villes. C’est donc un moyen de transport à la fois très pratique et économique. Vous payez une modeste contribution pour couvrir une partie des frais de péage et de carburant. Plus vous êtes nombreux dans le véhicule et moins le trajet vous coûte cher.

Ensuite, il faut bien entendu choisir sa destination en fonction de ses attentes mais aussi de ses dépenses. Cela coûte souvent moins cher d’aller dans une petite ville de province que dans une grande capitale même s’il existe des exceptions.

La Normandie

Si vous avez envie de voir la mer mais qu’en même temps, vous n’avez pas envie de passer 10 heures dans les transports pour atteindre la méditerranée, pourquoi ne pas rejoindre la Normandie ? Trouville, Houlgate, Deauville, ces villes mythiques de la côte Normande évoquent des plages à perte de vue en bordure de Manche. La Normandie, c’est aussi une campagne très verte, le bocage normand où vous aimerez vous promener au milieu des champs du Perche au Pays d’Auge.

Bruxelles

Envie de vous dépayser le temps d’un week-end printanier ? Direction Bruxelles, à quelques heures de route au nord de Paris. Bruxelles est la capitale de la Belgique. C’est aussi le siège de nombreuses institutions européennes. Bruxelles est une ville très cosmopolite que vous aurez plaisir à découvrir avec ses nombreux musées et attractions culturelles. Vous passerez forcément par la Grand Place où vous vous attablerez pour siroter une bonne bière belge tout en observant l’architecture magnifique des façades.

Lyon

Lyon est une grande ville à environ 5h de route de Paris. Lyon est appréciée des touristes pour la qualité de sa gastronomie mais également pour son côté très authentique. L’architecture est restée assez préservée dans de nombreux quartiers. C’est une ville où l’on aime flâner dès que le soleil pointe le bout de son nez. La ville est traversée par le Rhône et adossée à la colline de Fourvière d’où le point de vue sur la ville est vraiment imprenable.

La côte Atlantique

Impossible de ne pas proposer la côte Atlantique dans ce guide pratique sur les destinations préférées des français au mois de mai. De Nantes à Bordeaux en passant par La Rochelle ou les Sables d’Olonne, les possibilités sont très nombreuses de prendre un bon bol d’air frais le long de l’océan. La côte est à privilégier pour un week-end prolongé d’au moins 4 jours comme il vous faudra quand même quelques heures pour vous rendre sur place. Si vous avez envie de vous ressourcer, privilégiez les petites villes plutôt que Nantes ou Bordeaux qui sont quand même devenus au fil des années de grandes métropoles.

ParCharley MAILLOT

Guide complet sur le covoiturage par un Expert

Le covoiturage est de plus en plus pratiqué en France. Vous aussi, vous envisagez de vous y mettre ? Avant de franchir le cap, lisez ce guide. Il devrait vous donner toutes les informations nécessaires pour vous préparer avant de prendre la route.

Vous vous interrogez toujours sur le principe du covoiturage, son fonctionnement, ses avantages ainsi que ses modalités et ses conditions d’assurance ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Covoiturage : définition et fonctionnement

Qu’est-ce que le covoiturage ?

Selon l’article L. 3132-1 du code des transports, le covoiturage désigne « l’utilisation en commun d’un véhicule terrestre à moteur par un conducteur et un ou plusieurs passagers, effectuée à titre non onéreux, excepté le partage des frais, dans le cadre d’un déplacement que le conducteur effectue pour son propre compte ».

Le covoiturage n’est pas…

 

Une activité professionnelle – celle-ci entrant plutôt dans le domaine du transport public de personnes. À ce propos, il est important de satisfaire les conditions de covoiturage en tenant compte de deux critères : les flux financiers autorisés et la raison d’être du déplacement du conducteur.

Comment ça marche ?

 Plusieurs plates-formes existent en ligne pour mettre en relation les conducteurs et les passagers. Les professionnels de la conduite (taxis, VTC…) ne sont pas autorisés à effectuer le covoiturage ; la transaction se fait entre particuliers.

Pourquoi opter pour le covoiturage ?

Il existe de nombreuses raisons de pratiquer le covoiturage. Le partage de voiture et des frais de carburant offre une solution de déplacement beaucoup plus rentable. En même temps, c’est aussi une excellente façon de contribuer au développement durable.

 

Le covoiturage permet également de fluidifier le trafic dans les villes, ce qui apporte une meilleure expérience de conduite au quotidien. En plus de tous ces avantages, on peut faire des rencontres et échanger sur des discussions intéressantes pendant le trajet.

Enfin, avec les problèmes de parkings saturés, le covoiturage devient une solution très pratique.

Les mesures existantes et réalisables pour promouvoir le covoiturage

L’État, avec la collaboration des opérateurs de covoiturage, a mis en place des solutions pour promouvoir le covoiturage comme moyens de déplacement inévitable au quotidien. À commencer par l’introduction de services très efficaces, notamment :

  • Un registre national étoffé référençant l’ensemble des données de mobilité nécessaires à l’information des voyageurs sur le territoire à travers le point d’accès national
  • Le référencement d’opérateurs privés du covoiturage sur la centrale d’achat du transport public
  • La création d’un registre de preuve de covoiturage et d’une foire aux questions associée
  • Des appels à manifestations d’intérêt et le financement de projets via le fonds mobilité de l’Ademe
  • Le financement de plusieurs projets favorisant le covoiturage par des programmes CEE (certificats d’économie d’énergie)

Encore plus de facilités en 2020

La loi d’orientation des mobilités (LOM) de novembre 2019 permet de faciliter la création de voies réservées à plusieurs véhicules, dont ceux utilisés pour le covoiturage.

Cette année, L’État, en partenariat avec les collectivités intéressées, propose des voies réservées ouvertes au covoiturage sur l’A48 à Grenoble, sur l’A7 à Marseille et sur l’A15 en Île-de-France.

Quant à la métropole de Lyon, elle expérimentera sur l’ancienne autoroute A6-A7 dans la traversée de Lyon.

D’ici fin 2021, on procédera à un contrôle automatique de ces voies avec comme objectif l’amélioration des performances des capteurs identifiant le nombre d’occupants dans les véhicules.

La responsabilité des employeurs

 La loi d’orientation des mobilités (LOM) mise sur un dialogue social pour traiter les sujets de mobilité en entreprise. À savoir, encourager les salariés à utiliser les solutions partagées, dont le covoiturage.

Ainsi, les employeurs disposant d’un effectif de plus de 50 salariés doivent aboutir à des accords avec le personnel et s’engager à faciliter les déplacements des travailleurs.

Plusieurs moyens sont possibles : aménagements d’horaire ou d’équipe, mise à disposition de l’usage du covoiturage, prise en charge d’une partie des frais… Éventuellement, travailler sur un « plan de mobilité employeur » afin de promouvoir l’option covoiturage.

Le responsable de l’entreprise agira soit en interne ou avec d’autres entreprises à proximité avec des solutions telles que des places réservées aux « covoitureurs », mis en place de service de dépannage en cas d’indisponibilité exceptionnelle d’un conducteur, chèque covoiturage…

Comment fonctionne l’assurance auto pendant un covoiturage ?

Le covoiturage est un processus de partage de frais et puisqu’il ne doit pas être utilisé dans un cadre professionnel, votre assurance fonctionne normalement. Autrement dit, en cas d’accident, l’assurance rembourse totalement les dommages corporels des passagers.

Quelle assurance pour pratiquer le covoiturage en France ?

Toute initiative prise dans le cadre d’un projet de covoiturage nécessite au moins une assurance responsabilité civile.

Cette garantie couvre les dommages qui peuvent être causés au passager du covoiturage en cas de sinistre.

 

Bon à savoir

 

En cas de prêt de volant, le « conducteur occasionnel » n’est pas indemnisé de ses préjudices s’il est responsable de l’accident. Mais il sera indemnisé s’il dispose d’un contrat auto d’une garantie pour le prêt d’un véhicule.

 

Modalités de l’assurance responsabilité civile

L’assurance responsabilité civile ne s’applique pas dans certains cas, c’est pourquoi il est important de bien vérifier si le contrat d’assurance inclut :

  • Les trajets domicile/travail, pour les covoiturages entre collègues
  • Le prêt du volant si vous souhaitez confier la conduite à un tiers lors d’un déplacement

Si vous êtes passager, vous êtes couvert par l’assurance du véhicule sur la base de l’indemnisation des dommages prévue par la loi tendant à l’amélioration de la situation des victimes d’accidents de la circulation et à l’accélération des procédures d’indemnisation (dite Badinter).

Vous avez le droit de demander la déchéance du contrat et de refuser la prise en charge du sinistre.

Comment déclarer mes revenus issus du covoiturage ?

Puisqu’il s’agit d’un partage des frais de transport, la pratique du covoiturage n’est pas soumise aux impôts. Il n’est pas nécessaire de faire une déclaration à l’administration. Mais pour cela, vous devez répondre à ces 3 critères :

  • Le déplacement doit être effectué pour votre propre compte
  • Le prix proposé ne doit pas être supérieur aux frais engagés pour le trajet (carburant et péages)
  • Le coût total du trajet doit être divisé par le nombre de passagers, vous y compris

Au cas contraire, les revenus tirés (du transport des passagers) de cette activité seront assujettis à l’impôt sur le revenu.

Comment organiser le covoiturage interentreprises ?

Bien préparer le projet

D’abord, une étude doit être réalisée pour voir si les employés sont prêts à partager leur véhicule.

Le dialogue est également important et les responsables des ressources humaines ont leur rôle à jouer afin de présenter le covoiturage comme un outil convivial qui contribue à de meilleures relations au travail.

Au départ ce sera un peu difficile, car les salariés prendront un peu de temps pour accepter le partage de leur voiture tous les jours, alors qu’ils conduisaient seuls avant. Envisager plutôt de le faire de manière progressive, une fois par semaine par exemple.

Assurer la sécurisation du dispositif

Commencer par la vérification des informations de chaque nouvel inscrit. Prévoir des solutions de remplacement en cas d’annulation de dernière minute d’un conducteur.

Assurer la sérénité des passagers avec des solutions adaptées comme la mise à disposition d’un véhicule de la société. Question éthique, les covoitureurs ne doivent pas se rémunérer sur le trajet au détriment des taxis ou aux transports en commun.

Créer un système de suivi

Un système de suivi permet aux entreprises de mesurer le nombre d’utilisateurs du service covoiturage.

Quelques conseils pour briser la glace en covoiturage

Il peut être difficile d’entamer la conversation, surtout quand on se retrouve dans la voiture d’un parfait inconnu. Bien qu’on n’ait pas envie, il faudra faire un petit effort afin que le trajet soit plus agréable et se déroule dans des conditions optimales.

Débarrassez-vous vite des sujets communs et questions bateaux telles que « Tu fais quoi dans la vie ? » – surtout en début de trajet.

Rappelez-vous que le covoiturage est un échange. Pour réussir, pas besoin d’aller décrocher la lune, il suffit de faire preuve de courtoisie et de suivre des règles de savoir-vivre. Si vous êtes au volant, conduisez-vous comme hôte et si vous êtes passager comme invité.

Gardez en tête que le conducteur n’est pas un chauffeur de taxi à la disposition de ses passagers.

ParCharley MAILLOT

Essayez la location de Porsche entre particulier

La Porsche est une marque de voiture qu’on ne présente plus aujourd’hui dans le monde de l’automobile de luxe. C’est un véritable leader, qui s’est fait connaitre partout dans le monde pour la qualité de ses créations.

Vous nourrissez vous aussi l’envie de conduire un jour l’une des voitures de luxe ou l’une des sportives de cette marque ? Alors n’hésitez pas à opter pour la location entre particulier.

Ce sera pour vous l’occasion de conduire les plus belles voitures de la marque, et ceci sans avoir à vous ruiner. Intéressé ? Eh bien faites simplement un tour sur la plateforme de Roadstr.

Pourquoi louer une Porsche entre particulier ?

Les voitures de marque Porsche sont généralement très appréciées par les grands adeptes d’automobile. Elles possèdent des caractéristiques hors du commun, que ce soit au niveau de leur design, de la carrosserie ou encore des performances du moteur.

C’est pour cette raison, et aussi parce qu’il s’agit d’une marque prestigieuse, que les voitures sont très souvent vendus à des prix assez élevés.

Heureusement, il reste encore la solution de la location pour ceux qui souhaitent en profiter à des occasions précises ou simplement pour le plaisir de conduire une Porsche. Mais voilà, il ne suffit pas de faire recours à la location pour profiter de tarifs intéressants, car il existe aujourd’hui deux types de location : la location classique et la location entre particulier.

La location classique est celle que vous offrent les agences de location de voiture. Pour ce type de location, non seulement la procédure est longue et pénible, mais en plus, les tarifs sont loin d’être à la portée de tous. La location entre particulier par contre, c’est le type de location adapté à toutes les bourses.

En effet, que vous optiez pour une location porsche cayenne ou pour une location porsche 911 cabriolet, vous pourrez profiter de tarifs très intéressants.

En plus, vous aurez à faire aux propriétaires des voitures, qui se trouvent être des particuliers comme vous. Ils prennent donc grand soin de leur voiture, et vous permettent d’en profiter aussi souvent que vous en aurez besoin. Alors pour tous vos besoins de location d’une voiture de marque Porsche, la meilleure solution pour faire une bonne affaire, c’est d’opter pour la location entre particulier.

Pourquoi choisir Roadstr pour louer une Porsche ?

Pour une location de Porsche, le site de Roadstr est le plus adapté car il vous permet de profiter d’un grand nombre d’avantages. Tout d’abord, sur la plateforme, vous pourrez choisir parmi une vaste sélection de voitures Porsche appartenant à des particuliers de toutes les villes de la France. Vous n’aurez donc que l’embarras du choix pour trouver votre bonheur.

Ensuite, il faut savoir que le site est géré et animé par de véritables professionnels et amateurs d’automobiles comme vous. Ils sauront donc vous conseiller en fonction de vos besoins, pour vous permettre de trouver la Porsche qu’il vous faut facilement et à moindre cout. Vous pourrez aussi bénéficier d’un service client de qualité, caractérisé par :

  • Une livraison à domicile de la Porsche qui vous intéresse
  • Un chauffeur mis à votre disposition si vous le souhaitez
  • Une assurance tous risques sur toutes vos locations de Porsche
  • Des tarifs défiants toute concurrence
  • Une simplicité sans pareille dans toutes les démarches…

Quels modèles de Porsche peut-on trouver sur Roadstr ?

Sur le site de Roadstr, vous pourrez trouver de nombreux modèles de voitures Porsche à choisir selon vos envies et vos besoins. Vous pourrez donc faire de la location Porsche boxster, de la location Porsche panamera, ou de la location de plusieurs autres modèles de Porsche. Vous trouverez entre autres des voitures comme :

  • La Porsche Boxster
  • La Porsche 912
  • La Porsche 911 Type 996 4s Cabriolet
  • La Porsche Panamera Turbo
  • La Porsche Cayman Gts Type 981
  • La Porsche Boxster S Type 986…

Faites de la location Porsche 911 cabriolet sur Roadstr

La Porsche 911 cabriolet fait partie des modèles phares de la marque que vous pourrez trouver sur votre site de location entre particulier Roadstr. C’est une voiture équipée d’une capote en toile avec un système d’ouverture et de fermeture électrique. La technologie à bord est très impressionnante et suffit déjà à séduire tous les grands fans d’automobile. D’ailleurs, que vous soyez ou non amateur d’automobile, cette voiture vous séduira à coup sûr. Alors si vous ne connaissez pas encore la Porsche 911 cabriolet, faites un tour sur Roadstr pour la découvrir et pourquoi pas, la louer pour une première expérience.

Faites de la location Porsche panamera sur Roadstr

Cette voiture de la marque Porsche est aussi disponible sur la plateforme de Roadstr. Il s’agit en réalité d’une berline sportive de luxe avec quatre portes, un genre assez inédit pour le constructeur allemand. Elle a été conçue dans le but de concilier le confort d’une berline avec le côté sportif d’une GT. Au même moment, elle vous permet de contrôler votre consommation en carburant et l’émission de CO2. C’est une voiture de luxe très performante que vous pourrez louer à un tarif très intéressant sur Roadstr.

Faites de la location Porsche boxster sur Roadstr

La Porsche Boxster est aussi une voiture sportive de la marque allemande. Il s’agit d’un petit cabriolet à deux portes qui dispose de deux places. Vous pourrez en trouver quatre générations que sont :

  • Type 986
  • Type 987
  • Type 981
  • Type 718.

Vous pourrez également trouver plusieurs déclinaisons pour ce modèle telles que la Boxster S, la Spyder ou encore la GTS, toutes disponibles sur Roadstr.

Faites de la location Porsche cayenne sur Roadstr

Lorsqu’on parle des Porsche cayenne, il faut savoir qu’il s’agit d’une gamme de voiture de type SUV routier fabriquée par la marque allemande. Il y en a eu trois générations successives depuis leur sortie en 2002, puis un modèle coupé présenté et mis en vente en 2019 tout juste. Que ce soit en terme en motorisation, de design ou de technologie, ces voitures n’ont rien à envier aux autres modèles de grand luxe disponibles dans les autres marques automobiles. Alors faites un tour sur Roadstr pour les découvrir.

Pour quelle occasion louer une Porsche ?

Faut-il réellement une occasion précise pour louer une voiture de marque Porsche ? En réalité non ! La Porsche est une voiture que chaque amateur d’automobile doit voir le plaisir de conduire au moins une fois. En fonction du modèle choisi, vous pourrez toucher du doigt le luxe et le prestige, simplement à travers une voiture. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on considère la Porsche comme la marque par excellence pour les grandes célébrations comme les mariages.

Alors si vous faites un tour sur la plateforme de Roadstr, les voitures Porsche que vous y trouverez pourront vous servir pour des occasions comme :

  • Une virée en amoureux ou une lune de miel
  • Un mariage (heureux du jour ou invité)
  • Une soirée de gala…

Toutefois, comme nous l’avons souligné plus haut, pas besoin d’occasion particulière pour louer et conduire une voiture Porsche. Il vous suffit simplement d’en avoir envie. En plus, vous pourrez vous offrir ce plaisir assez souvent puisque les tarifs sur Roadstr sont très abordables. Alors n’hésitez pas, rendez-vous sur le site dès maintenant pour choisir la Porsche de vos rêves et louez-là à moindre cout.

ParCharley MAILLOT

Comment changer une batterie de voiture ?

Si nécessaire, une batterie usée doit être rechargée ou remplacée. Ne serait-ce que pour éviter les pannes au démarrage, par exemple, tôt le matin avant d’aller au travail. Un spécialiste peut effectuer cette procédure, mais il est tout à fait possible de changer la batterie soi-même, à condition de suivre ces directives.

Pourquoi ai-je besoin de changer la batterie de ma voiture ?

Il y a plusieurs raisons pour demander un changement de batterie. Un défaut de la batterie déclenche un démarrage difficile. Le courant électrique fournit au démarreur n’est plus suffisant pour faire démarrer la combustion de l’essence par les bougies d’allumage.

Il faut beaucoup de temps pour faire fonctionner le moteur. Et si vous continuez à utiliser la batterie endommagée, il se peut que ce soit le chargeur lui-même qui s’use. Par conséquent, une batterie usagée ne peut plus supporter les fortes contraintes du moteur : soleil, froid…

Quand devez-vous penser à changer la batterie ?

Aucun indicateur clair n’est donné sur la durée de vie de la batterie. Mais en moyenne, sa durée de vie est évaluée à 5 ans.

Il est recommandé de changer la batterie d’une voiture dès l’apparition des premiers symptômes d’usure. Par conséquent, si le démarrage devient de plus en plus compliqué, voire parfois improbable, il faut penser à diagnostiquer cette pièce.

Sur certains modèles de voitures, vous pouvez voir un témoin lumineux qui indique l’état de la batterie. Vous devez donc penser à changer la batterie lorsque les signes sont vérifiés.

Cependant, un changement de batterie de voiture peut également survenir plus tôt que prévu pour certaines raisons. Lorsque la voiture reste immobile pendant une longue période, la batterie se décharge lentement jusqu’à ce qu’elle atteigne un niveau d’usure inévitable.

Souvent, une forte sollicitation, comme des cycles de démarrage fréquents ou une utilisation trop routinière de tous les équipements électriques (moteur arrêté ou au ralenti), ajoute à sa dégradation. Si l’alternateur ne fonctionne pas ou plus correctement, les effets se feront sentir sur la pompe. À terme, l’usure peut être accrue si elle est soumise régulièrement à des températures extrêmes.

Les étapes pour remplacer la batterie

1- Assurez-vous que votre batterie est à plat

Si le problème vient d’ailleurs, il ne sert à rien de perdre du temps ou des ressources. Passez en revue les trois points ci-dessous pour tester votre batterie.

  1. S’il y a une couche de sulfate, vérifiez autour des bornes de la batterie, elle est souvent blanche ou bleuâtre, parfois il suffit de racler ce dépôt pour régler le problème. Ne pénétrez pas dans ce dépôt à mains nues car il contient souvent de l’acide sulfurique qui peut vous brûler les yeux !
  2. Vérifiez que votre batterie se recharge d’elle-même en faisant tourner la voiture pendant une demi-heure (en limitant l’utilisation des appareils consommateurs d’électricité, notamment la climatisation).
  3. Testez enfin l’alternateur. La plupart des véhicules ont un affichage de la charge de la batterie, l’alternateur fournit généralement une charge comprise entre 13,8 et 14,2 volts lorsque le moteur tourne. La batterie doit fournir une tension comprise entre 12,4 et 12,8 volts jusqu’à l’arrêt.

2- Achetez le bon modèle de batterie

Identifiez le type de batterie que vous devez réparer (ou sa taille), et ne négligez pas la marque, le modèle, l’année et la capacité du moteur du véhicule.

Allez dans votre magasin de pièces détachées avec toutes ses informations. Ces mesures sont importantes, car les batteries de voiture ont des tailles différentes, des tensions uniques, et la batterie doit donc pouvoir être montée seule sans aucune complication.

Dans certaines chaînes de magasins, si vous rapportez une vieille batterie, vous bénéficierez d’une remise.

N’oubliez pas de consulter les avis et les guides sur internet pour trouver les marques de batterie pour voiture les plus fiables.

3- Prendre des précautions

Arrêtez la voiture à une distance respectable de la circulation dans un endroit plat, éviter les objets qui pourraient déclencher des étincelles ou même un incendie. Ne fumez pas, confirmez qu’il n’y a pas de fumeurs autour.

L’électricité n’est pas le seul risque dans ce processus, les batteries contiennent de l’acide sulfurique très corrosif (c’est-à-dire un risque de brûlures de la peau) et peuvent créer des gaz inflammables. Portez des lunettes et des gants de protection.

4- Désactivez l’allume-cigare et branchez-vous sur une unité de sauvegarde

Cette dernière conservera les codes PIN et les réglages de la radio et du système de navigation jusqu’à ce que la batterie soit retirée.

Tout d’abord, si vous ne disposez pas d’un tel système, assurez-vous que l’équipement électronique dispose des codes PIN. Il est également préférable de consulter le manuel de la voiture pour savoir quels appareils peuvent être débranché.

5- Ouvrez le capot de la voiture

Verrouillez-le après avoir ouvert le capot (la plupart des voitures d’aujourd’hui ont des capots qui sont autonomes).

La batterie peut être montée ailleurs sur d’autres voitures, par exemple sur le toit, vous le découvrirez en lisant le manuel de votre voiture.

6- Localisez la batterie

La batterie est souvent montée sur un côté du moteur, à un endroit accessible. La batterie est un cube noir qui est attaché à deux câbles. Elle est placée sous la moquette du coffre sur certains véhicules de produits européens (par exemple sur certaines automobiles BMW), et pour d’autres entreprises (par exemple sur certains modèles Chrysler), elle se trouve à l’intérieur sous la roue de secours. Dans cette dernière situation, la batterie est particulièrement difficile à désinstaller.

7- Examinez la polarité des bornes

Identifiez les points d’extrémité positifs et négatifs de l’ancienne batterie. En outre, la borne positive porte un signe « plus » et la négative, un signe « zéro », parfois gravés dans le fil de la borne.

8- Débranchez la borne négative

Relâchez la borne négative avec une clé et débranchez-la de la prise. Les câbles sont généralement de couleurs différentes. Sinon, veillez à les marquer avec du ruban adhésif de couleur, sinon vous risquez d’endommager tardivement le système électrique.

N’oubliez pas que la borne négative doit être débranchée avant l’autre. Sinon, vous risquez de créer un court-circuit entre la borne optimiste de la voiture et les sections mises à la terre.

9- Débranchez la borne positive

10- Enlever la vieille batterie

Détachez et éteignez tout ce qui supporte la batterie. Retirez doucement la batterie du véhicule. Une batterie pèse entre 5 et 22 kg. Si vous avez du mal à la porter, faites-vous aider.

11- Lavez complètement les attaches des câbles et le support de la batterie

Vous pouvez utiliser une petite brosse métallique avec une touche de bicarbonate de soude. En cas de corrosion importante, il est préférable de les faire nettoyer par un atelier. Attendez ensuite que tout soit dégagé avant de passer à l’étape suivante.

12- Mettez la batterie dans sa nouvelle position

Placez la nouvelle batterie de la même manière que l’ancien modèle, en vous assurant que les bornes positive et négative sont correctement positionnées. Remplacez et resserrés ce qui maintient la batterie en place.

13- Rebranchez la borne positive.

14- Reconnectez la borne au négatif.

15- Graissez les électrodes de la borne.

De la graisse au lithium est ajoutée aux bornes pour éviter la corrosion.

16- Fermez le capot.

Fermez fermement le capot de la voiture et redémarrez le moteur. Assurez-vous que les systèmes à bord fonctionnent correctement.

17- Que faire de la batterie usagée ?

Lorsque vous avez fini de changer la batterie d’une voiture. Il est plutôt préférable de l’envoyer dans un centre de recyclage ou un espace de récupération d’énergie.

Les magasins spécialisés tels que les garagistes, les supermarchés ou les magasins de pièces automobiles peuvent également accepter de reprendre les batteries usagées. Une fois que la vieille batterie est entre leurs mains, elle est recyclée.

ParCharley MAILLOT

Etes-vous sur de bénéficier des meilleurs prix d’assurance moto ?

Il existe un très grand nombre d’organismes permettant d’assurer sa moto. L’adhésion à une assurance est en effet obligatoire, même lorsque le deux-roues n’est pas utilisé. Dans tous les cas, il convient de veiller à bien choisir son assurance, car à garanties égales, les devis d’assurance moto peuvent voir leurs tarifs sensiblement varier d’un organisme à l’autre.  Il existe toutefois une astuce très simple qui permet à coup sûr d’accéder aux offres les plus intéressantes du marché !

Comparer pour bien choisir

Ce n’est pas un secret, lorsqu’on veut vraiment réaliser une bonne affaire, il est indispensable de mettre les différentes offres en compétition afin de pouvoir élire la meilleure d’entre elles. C’est exactement sur ce principe que repose l’utilisation d’un comparateur en ligne, comme par exemple lesfurets.com. En effet, cet outil permet de comparer l’ensemble des devis d’assurance moto du marché, car il les étudie intégralement pour définir lesquels sont les plus compétitifs. Cette tâche serait impossible à réaliser par soi-même, car l’offre sur internet est beaucoup trop dense, et le comparateur permet ainsi d’économiser d’interminables heures de recherches.

Par ailleurs, cet outil tient compte du profil et des exigences du futur assuré. En faisant ses recherches individuellement, le conducteur devrait éliminer une grande partie des devis d’assurance moto sur lesquels il tombe, car il accéderait à des offres relativement généralistes, et donc pas nécessairement adaptées à ses attentes : par exemple, un motard expérimenté n’aurait que faire d’une proposition d’assurance pour un jeune conducteur !

En utilisant le comparateur, il est préalablement requis de renseigner un formulaire en ligne, dans lequel il est possible d’indiquer tous les éléments relatifs à sa situation. Grâce à ces informations, le comparateur filtre ses recherches, afin de sélectionner uniquement des offres bien adaptées au profil du conducteur.

A chaque profil son assurance

Il ne faut surtout pas négliger l’importance d’avoir une assurance bien adaptée à sa situation : concrètement, le fait de ne pas cotiser pour des garanties superflues sur son contrat est le meilleur moyen de faire des économies intelligemment. Il n’existe cependant pas de « profil typique » de chauffeur de deux-roues, et c’est pourquoi il faut prendre la peine de chercher le bon devis d’assurance moto, sans nécessairement se fier à l’expérience d’autres motards, dont les profils sont peut-être différents du sien. Certains conducteurs sont expérimentés, d’autres viennent tout juste d’obtenir leur permis moto, d’autres sont malussés…

Chacun d’entre eux ne peut avoir les mêmes besoins en matière d’assurance. De plus, l’assurance et son prix dépendent également du modèle de deux-roues, car il en existe une grande variété : motos de collection, motos sportives, scooter, mobylette… Quel que soit le type de conducteur et de deux-roues, il existe toujours une assurance adéquate ! L’essentiel est de faire en sorte de trouver un devis d’assurance moto aux garanties adaptées, mais pour le tarif le plus bas du marché, car les prix de ces devis peuvent varier alors que les modalités proposées sont les mêmes.

Pour bien choisir son assurance moto, il convient donc de trouver une offre qui soit à la fois adaptée à son profil de conducteur, mais aussi à son type de véhicule. Face à la déferlante de devis d’assurance moto disponibles sur internet, dont les prix et les garanties fluctuent souvent énormément, cette tâche peut à priori s’annoncer difficile mais l’utilisation d’un comparateur en ligne peut la résoudre très efficacement en seulement quelques minutes.

ParCharley MAILLOT

4 Astuces pour des trajets moins chers

Vous trouvez que vos trajets en voiture sont trop chers ? Rassurez-vous, beaucoup de personnes pensent comme vous. Mais, il existe des moyens simples à mettre en place réduire le coût de ces trajets. Nous allons décrire 4 possibilités dans cet article.

Pour plus d’équité, nous avons décidé de vous présenter 2 moyens liés à vous-même et 2 liés à votre voiture.

Le covoiturage

Diviser en 2/3/4 le prix de vos trajets, ça vous plairait ? Ben, sachez que c’est possible. Le matin, vous allez de votre domicile à votre travail, donc d’un point A à un point B. Qui vous dit que personne ne fait ce même trajet que vous ? Il existe aujourd’hui plusieurs sites Internet de covoiturage.

Une fois que vous êtes inscrits sur l’un d’eux. C’est très facile. Vous partagez le trajet que vous faites, que ce soit tous les jours, toutes les semaines, ponctuellement, peu importe. Vous écrivez ensuite le nombre de passagers que vous pouvez prendre et la somme demandée/passager. Vous n’avez plus qu’à attendre qu’on vous contacte. Pourquoi ne pas rendre ses trajets plus agréables en discutant avec quelqu’un, en faisant un geste pour l’écologie et en baissant ses dépenses ?

Les transports en commun

Beaucoup ne sont pas très “chauds” à l’idée de prendre un train ou un bus le matin, c’est vrai. Mais, est-ce que vous avez déjà réfléchi à tous les points positifs que ça pourrait vous amener ? Non ? Nous allons vous en citer quelques-uns.

  • Plus besoin de chercher de place pour se garer
  • Beaucoup moins cher que la voiture
  • Permet de rencontrer du monde
  • Pas d’embouteillage
  • (Pouvoir encore piquer un somme le matin ou même le soir…)

Alors c’est vrai, c’est un mode de vie différent à apprendre. Le début sera peut-être un peu difficile car il faut apprendre à vivre de cette façon. Mais quand on voit tous les points positifs que ça peut   vous amener, on se dit que ça vaut le coup d’y réfléchir.

Le véhicule en lui même

Une pression insuffisante augmente la résistance au roulement entre votre pneu et le sol, et donc la consommation. Elle entraîne alors une surconsommation de carburant qui peut osciller entre 2 % et 10 % environ, suivant l’air manquant.

Réduisez le prix de vos trajets en ne laissant rien traîner dans votre voiture : ce point numéro 3 peut paraître bête, c’est vrai. Mais, on a tendance à laisser trainer des choses dans la voiture, des choses dont on ne se sert pas tous les jours. Pensez à trier votre voiture ponctuellement, pour éviter de laisser s’entasser inutiles et parfois lourds. Sachez qu’une voiture plus lourde consomme beaucoup plus qu’une voiture à vide. Pensez-donc à faire le tri, ça fera du bien à vous mais également à votre portefeuille.

La voiture de location

Si vous devez partir en vacances avec des amis et que personne n’a de véhicule, vous pouvez opter pour la voiture de location. C’est aussi valable si vous allez dans une autre ville en avion, train ou bus et  qu’une fois sur place vous voulez vous déplacer pour visiter les environs. La voiture de location vous coûtera moins chère qu’un taxi et vous serez plus libre qu’en prenant les transports en commun.

Conclusion

Comme nous l’avions dit, nous avons cité dans cet article 2 façon de voir bien différentes. D’abord, nous voulions montrer qu’il y a moyen de changer ses habitudes par rapport à la voiture. Le covoiturage et le transport en commun en sont 2 superbes exemples. D’autre part, nous voulions également respecter les personnes voulant continuer à rouler en voiture comme actuellement tout en réduisant le prix de leurs trajets.

Sachez que pour ce qui est du covoiturage et des transports en communs, vous n’y gagnerez pas seulement de l’argent, vous créerez un meilleur avenir pour vos enfants/petits enfants et générations futures mais vous aurez également l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Peut-être que vous en tirerez des relations amicales ? Amoureuses ? Lancez-vous.