Archives de catégorie actualite

ParCharley MAILLOT

Permis de conduire : comment choisir son auto-école ?

Être au candidat au permis de conduire est une situation qui demande une certaine concentration. Cette dernière n’est pas réservée à l’accomplissement de l’examen. En effet, la concentration du candidat est sollicitée dès la préparation des épreuves. Il devra fournir un certain effort dans l’apprentissage du Code de la route et aussi dans l’assimilation de la conduite d’un véhicule. Le candidat pourra notamment se former au sein d’une auto-école. Comment choisir l’établissement idéal ?

Faire une comparaison des différentes offres

Vouloir décrocher son permis de conduire dans les meilleurs délais est sans aucun doute le rêve de tous les candidats à l’examen. Avant d’affronter ce dernier, il est indispensable que les aspirants à la possession de cette précieuse pièce passent par une auto-école. Également appelé école de conduite, cet établissement dispense aux personnes qui se sont inscrites, des enseignements pratiques et aussi théoriques. Afin de mettre toutes les chances de son côté pour réussir les épreuves du permis de conduire, le candidat aura tout intérêt à opter pour une bonne auto-école.

Les propositions de la part de ce type de professionnel de la formation en vue de l’obtention du permis de conduire, sont nombreuses. Que ce soit en ligne ou non, les auto-écoles sont en grand nombre  à offrir leurs services. Il est vivement conseillé de réaliser une comparaison entre les diverses propositions dans le but de pouvoir sélectionner l’établissement idéal. Parmi les critères à retenir pour faire le tri parmi les offres, il y a : les tarifs, la zone de localisation de l’établissement, ainsi que les différentes options qui sont à la portée des apprenants. Sur la liste de ces fameuses options, on peut par exemple retrouver celle qui propose aux candidats de passer le permis en province.

Poser les questions les plus pertinentes

Une fois que le tri aura été fait, il restera très certainement encore quelques établissements parmi lesquelles le candidat pourra choisir. Pour réussir à les départager et faire la sélection la plus judicieuse, il est tout indiqué de poser les questions les plus pertinentes aux responsables de l’établissement. Les réponses qui seront collectées permettront au candidat de se faire une idée des avantages et des inconvénients de chaque auto-école et de faire le meilleur choix. Dans le questionnaire à avoir pendant l’entretien avec les responsables de l’auto-école, il y a les questions au sujet :

  • des délais moyens de présentation,
  • du nombre de candidats présentés par mois aux examens,
  • du nombre de fois que le candidat peut se présenter dans le cas d’un forfait,
  • de la durée du contrat de formation,
  • du processus d’apprentissage du Code de la route.

Opter pour un établissement doté du label qualité

Une des astuces qui ne décevra certainement pas les candidats au permis de conduire lors de leur recherche de l’auto-école idéale est de vérifier le label qualité. Ce dernier a été instauré par les autorités afin de permettre aux établissements qui respectent la réglementation et qui répondent aux critères pédagogiques au-dessus de la moyenne de se démarquer. Le candidat peut tout à fait demander à l’auto-école si elle possède ce genre de label.

ParCharley MAILLOT

Plaque d’immatriculation : les essentiels à savoir

La plaque d’immatriculation est sans aucun doute l’un des éléments les plus importants d’une voiture. Il est d’ailleurs exigé par la loi que chaque véhicule ait un certificat d’immatriculation. Pour les automobilistes, il est important de bien se renseigner sur ce qu’ils doivent faire et aussi sur ce qu’ils peuvent faire au sujet de leur véhicule. Connaître les essentiels au sujet de la plaque d’immatriculation n’est certainement pas une tâche superflue. Voici quelques informations qui seront à coup sûr utiles pour les propriétaires de véhicules.

L’immatriculation : une obligation pour tous les véhicules

Selon la réglementation, tout véhicule en circulation sur les routes doit arborer une immatriculation. Le système d’immatriculation a notamment été initié au cours de l’année 1891 et a depuis subi différentes évolutions. Le système reste cependant une obligation légale. D’une manière générale, il est à remarquer que les véhicules portent deux plaques d’immatriculation, dont une à l’avant et une à l’arrière. Le numéro est le même et est constitué d’une suite de chiffres et de lettres, qui correspondent au modèle XX-123-XX. Quant à l’utilité de la plaque d’immatriculation, elle est d’une aide précieuse pour la verbalisation du propriétaire en cas d’infraction au Code de la route. D’autre part, la plaque contribue également à d’autres missions à savoir :

l’identification des occupants de la voiture si celle-ci fait un accident de la route,

la connaissance des pièces détachées qui constituent le véhicule,

la localisation de la voiture si elle venait à être volée.

Comment obtenir sa plaque pour une voiture neuve ?

Après l’achat d’une voiture, il est important que le nouveau propriétaire fasse certaines démarches comme celle de l’obtention d’un certificat d’immatriculation. Également connu sous le nom de carte grise, ce document sera délivré par la Préfecture. Une demande sera effectuée par le propriétaire de la voiture. La demande se fera notamment grâce à un CERFA. Ce document sera déposé auprès de l’administration compétente. Il est aussi à la portée des automobilistes de réaliser leur demande en ligne.

Cette seconde option est plus qu’intéressante dans le sens où passer par internet est bien plus pratique en raison de la situation sanitaire actuelle. De plus, les particuliers apprécient ce moyen pour sa rapidité et aussi pour le fait qu’il ne demande pas de déplacement. Par ailleurs, il est à noter qu’il n’est pas permis au propriétaire du véhicule de choisir son numéro d’immatriculation. Celui-ci est généré de façon automatique. Les plaques d’immatriculation peuvent toutefois être personnalisées. L’automobiliste aura le choix du logo de la région, qui viendra s’inscrire sur la partie annexe de la plaque d’immatriculation.

Le Système d’Immatriculation des Véhicules ou SIV

Le Systèe d’Immatriculation des Véhicules ou SIV est un nouveau système qui vient remplacer l’ancien qui est le FIN ou Fichier National des Immatriculations. Ce nouveau système en question est entré en vigueur au mois d’avril 2009. Tous les nouveaux véhicules seront immatriculés sous le régime SIV. Pour les anciennes plaques, il est possible de changer de régime. Il est tout de même recommandé aux automobilistes de bien se renseigner avant de sauter le pas du changement de plaque d’immatriculation.

 

Paradmin

Contrat d’assurance auto : les étapes

Un déménagement, un nouveau véhicule, c’est l’occasion de changer ou de choisir votre assurance auto. La souscription d’un contrat auprès d’un assureur représente un acte important. Elle génère des droits et des obligations à respecter. Gardons en tête que le lien établi avec l’assureur en question est avant tout de nature juridique. Certaines étapes doivent être suivies avant d’arriver à la réalisation du contrat.

Souscrire un contrat d’assurance auto : la phase préparatoire

Avant la signature du contrat, deux documents préalables s’avèrent nécessaires, à savoir la fiche d’information et la proposition d’assurance.

La fiche d’information

Les assureurs fournissent gratuitement ce document. Il contient des informations sur les garanties et les prix de votre futur contrat. Vous pourrez ainsi mieux estimer les prestations des assureurs, même si ce n’est pas personnalisé. Une fois décidé, vous pouvez solliciter une proposition d’assurance.

La proposition d’assurance

Lors de cette seconde étape, l’assureur va prendre connaissance des renseignements vous concernant pour préparer au mieux votre contrat. Ce document inclut un questionnaire que vous devez compléter avec précision, car les réponses citées conditionneront la réalisation du contrat. Gare aux fausses déclarations, vous devez rester honnête sous peine de sanctions. Si vous souhaitez trouver une assurance auto moins chère, rendez-vous sur un comparateur en ligne afin de comparer les offres de plusieurs assureurs. Vous pouvez également demander des devis. Généralement, le prix d’une assurance auto dépend de certains critères, à savoir :

  • les antécédents du conducteur,
  • le lieu de résidence,
  • le type d’usage.

L’assureur se chargera ensuite d’analyser votre niveau de risque, de définir le montant de la prime et de le préciser dans le document. Il vous appartient ensuite d’accepter ou non sa proposition. L’accord peut se révéler tacite : votre acceptation pourra se traduire par le paiement de la prime par exemple. L’assureur doit ensuite accepter de vous assurer, sans aucun délai exigé. Le contrat vous sera alors transmis.

assurance auto, les étapes pour établir le contrat

Le contrat d’assurance auto

Le contrat d’assurance auto inclut une seconde fiche d’information. Document épais, cette dernière comporte des conditions générales ainsi que des conditions particulières. Le descriptif global des garanties, les conditions de mise en œuvre, l’étendue des garanties et les exclusions constituent les conditions générales. À noter que les exclusions doivent être citées en caractères visibles et à part. Vous découvrirez également un descriptif de vos obligations et droits à propos des sinistres. Il s’agit d’un document très important étant donné les démarches obligatoires et l’étendue de sa couverture. Une petite négligence de votre part et une indemnisation pourra être refusée.

Les conditions particulières sont récapitulées dans un support plus concis d’une ou deux pages. Elles précisent le montant de la prime, les garanties souscrites et les renseignements personnels que vous avez fournis à l’assureur (coefficient de bonus, type de voiture). Retenez que vous n’êtes pas tenu de signer si un contrat ne correspond pas entièrement à la proposition initiale.

Contrat d’assurance auto : le point de départ de la couverture

Le contrat d’assurance auto est considéré comme étant souscrit lorsque vous retournez la proposition d’assurance et que l’assureur accepte de couvrir votre niveau de risque. Êtes-vous déjà couvert pour autant ? Deux cas peuvent se présenter.

Premièrement, l’acceptation par l’assureur est immédiatement suivie de la transmission du contrat. Vous bénéficiez alors de la garantie à la date indiquée dans les conditions particulières. La date de prise d’effet peut correspondre à celle du contrat, tout comme votre assureur et vous pouvez tomber d’accord pour une date ultérieure. À titre d’exemple, pour garantir un véhicule qui vous sera livré le 20 juin, vous être libre de souscrire dès le mois de janvier en demandant à ce que la couverture commence le 20 juin.

Deuxièmement, l’acceptation de la proposition d’assurance n’enclenche pas l’envoi immédiat du contrat. Dans ce cas, si vous tenez à être couvert sans attendre, vous pouvez demander une note de couverture à l’assureur. En général, ce document provisoire prouve que vous resterez couvert pour une durée de 30 jours ou plus. Pour continuer à profiter de la couverture, la réception et la signature du contrat à son expiration s’avèrent obligatoires. Le cas échéant, n’hésitez pas à demander le renouvellement de la note de couverture.

Il est impératif de souscrire une assurance auto avant la mise en circulation d’une voiture. En conduisant un véhicule terrestre à moteur non assuré, vous vous exposez en effet à de lourdes sanctions. Simple amende, annulation du permis de conduire, immobilisation du véhicule… Vous pouvez éviter tout cela en suivant les différentes étapes de la réalisation d’un contrat auto.

ParCharley MAILLOT

Comment bien vendre sa voiture ?

Comment puis-je vendre ma voiture ? Et qui va acheter ma voiture ? Ce sont deux questions importantes. Comme le savent tous ceux qui ont déjà essayé, trouver un moyen simple de vendre une voiture d’occasion à un bon prix peut être une tâche stressante et chronophage.

Il peut également être très délicat de faire des comparaisons entre les meilleures façons de vendre. En définitive, le meilleur endroit pour vendre votre voiture dépendra de vos priorités.

Voulez-vous une vente rapide et facile avec un acheteur immédiat ou un concessionnaire professionnel ? Ou avez-vous le temps de trouver un acheteur privé ? C’est le genre de choses auxquelles vous devrez réfléchir, car il existe de nombreux types d’acheteurs différents.

Qui achètera votre voiture ? Les meilleures façons de vendre expliquées : 

1. Vendre votre voiture entre particuliers

Vendre sa voiture soi-même, soit en ligne par le biais d’un site de petites annonces, soit à un acheteur que vous trouvez personnellement, est la manière traditionnelle, mais est-ce la meilleure ?

Si vous souhaitez obtenir le meilleur prix possible pour votre voiture, la vente privée pourrait bien être la solution pour vous. Bien que cela puisse prendre beaucoup de temps, comme nous l’expliquons ci-dessous. Et il existe de nombreux autres endroits à considérer.

Voici quelques-unes des principales options pour vendre une voiture à titre privé…

LeBonCoin, LaCentrale et autres places de marché en ligne

Passer une annonce sur une place de marché en ligne comme LeBonCoin est un moyen très populaire de vendre des voitures à titre privé depuis des années.

Ils génèrent un énorme trafic et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Avec des milliers de voitures à vendre et environ 7 millions de visites mensuelles, le site LeBonCoin est devenu la force la plus puissante sur le marché des voitures d’occasion en France.

Spécialisé dans la vente entre particulier, il permet aux acheteurs et aux vendeurs de se connecter directement les uns aux autres. En théorie, cela devrait faciliter la recherche d’un acheteur. Toutefois, comme pour toutes les ventes entre particuliers, il n’y a aucune garantie. Trouver le bon acheteur sur LeBonCoin peut prendre beaucoup de temps et peut être frustrant.

Si vous parvenez à susciter l’intérêt pour votre voiture, vous devrez également la montrer vous-même aux acheteurs potentiels et vous assurer que tous les documents essentiels sont en ordre. Ce processus peut s’avérer fastidieux.

Mais n’ayez crainte, les places de marché spécialisées dans les voitures ne sont pas votre seule option de vente en ligne. Il existe de nombreux autres endroits où vous pouvez vendre votre voiture, comme LaCentrale.

De nombreux acheteurs potentiels visitent le site en permanence à la recherche d’une bonne affaire. L’utilisation du site est gratuite tant que vous n’êtes pas un concessionnaire, vous n’avez donc pas à vous soucier du coût de la publicité.

eBay et les ventes aux enchères de voitures en ligne

eBay offre une manière très différente de vendre votre voiture à titre privé. Au lieu de simplement publier une petite annonce et d’attendre que des acheteurs potentiels vous contactent, eBay vous permet de créer un prix de réserve et de vendre votre voiture aux enchères au plus offrant.

En théorie, cela signifie que vous devriez être en mesure de trouver la valeur marchande de votre véhicule. Tant que suffisamment d’acheteurs réels voient votre annonce, le prix final de l’enchère devrait refléter sa valeur réelle.

Si le processus de vente aux enchères vous inquiète, vous pouvez également utiliser la fonction « Acheter maintenant » ou créer une petite annonce traditionnelle. Ces options vous permettent de fixer un prix fixe pour votre voiture.

Dans les deux cas, il y a des frais à payer, mais cette option peut être beaucoup moins chère que les autres grands sites de vente en ligne.

Bien sûr, la vente de votre voiture sur eBay comporte aussi certains risques. Il y a eu beaucoup d’histoires d’acheteurs malhonnêtes, vous devrez donc prendre certaines précautions.

Vendez votre voiture entre particulier sans passer par internet

Bien sûr, si vous cherchez à vendre une voiture à titre privé mais que vous ne voulez pas passer d’annonce en ligne, vous avez encore de nombreuses options.

Celles-ci ne vous permettront pas toujours d’obtenir le meilleur prix, mais elles valent vraiment la peine d’être tentées si vous ne voulez pas braver les marchés en ligne.

Essayez le bouche à oreille. Votre famille et vos amis ont peut-être envie d’acheter une voiture. Sinon, ils connaissent peut-être quelqu’un qui en a besoin.

Placer des annonces dans votre communauté locale peut également fonctionner. Les journaux imprimés sont toujours populaires, alors pourquoi ne pas placer une annonce dans votre journal local ? Vous pouvez aussi placer une annonce dans un magasin du coin, un supermarché, un café ou un pub.

Vous pouvez aussi simplement placer une annonce sur la fenêtre de votre voiture. Vous pouvez ensuite la garer dans un endroit où il y a beaucoup de passage. Cependant, cette pratique est soumise à des lois, alors soyez prudent.

2. Profitez d’une offre de reprise de votre concessionnaire

L’un des moyens les plus populaires de vendre votre voiture à un concessionnaire est l’échange partiel (la reprise de votre ancien véhicule), qui consiste à échanger votre ancienne voiture contre une nouvelle.

Il s’agit essentiellement de réaliser deux transactions en une seule. Normalement, vous échangez votre ancien véhicule contre un véhicule plus récent et plus cher. Vous payez ensuite la différence – soit en versant l’argent supplémentaire au concessionnaire, soit en prenant un crédit sur la nouvelle voiture.

Cela peut sembler être la solution idéale à tous vos problèmes. Non seulement vous vous débarrassez de votre ancienne voiture, mais vous en obtenez une nouvelle immédiatement. Simple, facile et sans tracas, n’est-ce pas ?

Et bien pas toujours… Il y a certains points dont vous devez être conscient si vous envisagez un échange de voiture. Les concessionnaires automobiles gagnent souvent plus d’argent avec un échange partiel et il est généralement plus rentable de vendre votre voiture directement plutôt qu’avec une offre de reprise.

Vous pouvez ensuite vous adresser à un concessionnaire pour obtenir une nouvelle voiture, avec de l’argent liquide ou une demande de financement (sur lequel il perçoit une commission). Vous obtiendrez ainsi un meilleur prix que si vous vous présentez avec une voiture d’occasion dont vous ne voulez plus.

Il est donc important de comprendre la nature de l’échange partiel et de connaître la valeur réelle de votre voiture.

3. Vendre votre voiture directement à un concessionnaire

Vendre votre voiture à un concessionnaire peut être une option facile, surtout si le concessionnaire est situé à proximité de chez vous.

Vous devrez cependant vous assurer de trouver le bon. Certains concessionnaires franchisés peuvent acheter des voitures de toutes marques, mais s’il ne s’agit pas d’une voiture de la même marque, ils ne vous offriront pas le meilleur prix, car il est peu probable qu’ils la vendent eux-mêmes directement.

Assurez-vous d’être à la hauteur lors des négociations. Les concessionnaires cherchent à faire du profit et, bien que ce ne soit pas nécessairement la pire chose au monde, cela signifie qu’ils connaissent toutes les ficelles du métier et surtout les prix de vente de votre véhicule.

Ils chercheront à trouver des défauts dans votre voiture et à faire baisser le prix. Vous devrez vous assurer que vous avez une idée claire de la valeur de votre voiture, afin d’obtenir une bonne affaire. Le marchandage est probable.

4. Utiliser un acheteur de voiture en ligne instantané

Si vous êtes pressé par le temps, c’est la meilleure méthode pour vendre votre voiture rapidement. Elle ne vous rapportera peut-être pas toujours le plus d’argent, mais elle est toujours rapide.

Vous ne recevrez peut-être pas autant que si vous vendiez votre voiture à titre privé. Cependant, le processus est conçu pour être remarquablement facile et sans tracas.

La croissance des acheteurs de voitures en ligne a explosé au cours de la dernière décennie.

Cette croissance s’explique sans doute en partie par la simplicité du processus. Normalement, il suffit d’évaluer sa voiture en ligne, puis de fixer un rendez-vous pour la récupérer ou la déposer. Il y a ensuite une inspection, suivie d’une négociation finale du prix et la vente est règlée sur votre compte bancaire.

5. Vendre votre voiture à la casse

Qui achètera ma voiture ? Vous pouvez être sûr qu’un parc à ferraille ou un acheteur de ferraille le fera. Bien sûr, selon l’état de votre voiture, les options ci-dessus peuvent ne pas vous convenir. Si la voiture est particulièrement vieille, si elle n’a pas passé le contrôle technique ou si elle n’est plus en état de marche, la mise à la casse peut être votre seule option.

Il existe plusieurs façons de procéder, et vous trouverez toutes les informations nécessaires ci-dessous…

Programmes de mise à la casse des voitures

Les programmes de mise à la casse sont devenus de plus en plus courants ces dernières années, en raison des préoccupations liées à la pollution atmosphérique causée par le diesel en particulier, et plus généralement par le changement climatique.

Si votre voiture est ancienne et qu’elle est encore en parfait état de marche, vendre votre voiture à une casse pourrait vous convenir. Les programmes de mise à la casse des voitures sont des mesures incitatives visant à encourager les conducteurs à échanger leurs vieilles voitures contre des modèles plus récents et plus écologiques.

Elles peuvent être lancées par les constructeurs automobiles ou par le gouvernement. Normalement, vous bénéficiez d’une réduction du prix d’une voiture neuve en fonction de la valeur de votre ancien véhicule.

Bien entendu, seules certaines voitures peuvent bénéficier de la prime à la casse. Si votre voiture n’est pas en état de rouler, si elle est très vieille ou si elle est simplement un tas de ferraille, il est peu probable que les constructeurs automobiles l’acceptent dans le cadre de leurs programmes.

Vous pouvez donc décider de la mettre à la casse vous-même. Il existe plusieurs façons de procéder. Si vous cherchez à tirer le maximum de valeur de votre vieille voiture, démontez-la et vendez-la en pièces détachées. C’est peut-être l’option qui prend le plus de temps, mais elle peut en valoir la peine si vous savez vous y prendre avec la boîte à outils.

Certaines pièces peuvent se vendre rapidement, mais vous aurez besoin de beaucoup d’espace de stockage et de patience, car il faut parfois des années pour tout vendre.

Sites Web d’achat de véhicules hors d’usage

Bien sûr, il se peut que vous souhaitiez simplement éviter les tracas et vous débarrasser rapidement de votre voiture. Il existe des acheteurs de voitures pour pièces qui peuvent se reprendre n’importe quelle voiture rapidement.

Ils ne vous donneront peut-être pas autant que si vous démontiez vous-même votre voiture pour en faire des pièces détachées, mais ils vous feront quand même un bon prix et viendront récupérer la voiture gratuitement à votre domicile ou sur votre lieu de travail.

ParCharley MAILLOT

Les 4 points à vérifier pour entretenir sa moto ?

L’entretien de base de la moto est un élément important d’une conduite sûre et agréable, mais malheureusement, il est souvent négligé. Ignorer l’entretien de la moto peut vous gâcher une sortie à moto ou peut être fatal dans le pire des cas. Si vous avez un peu de temps libre, c’est le bon moment pour suivre ces quelques points de contrôle sur votre moto et entretenir votre moto par vous-même.

Les pneus

À quand remonte la dernière fois que vous avez vérifié la pression des pneus de votre moto ? Cela devrait être fait très régulièrement, mais beaucoup d’entre nous oublient ou ne se soucient pas de cette partie importante de la moto.

Les pneus avec une pression d’air insuffisante affectent le comportement de conduite et le comportement de freinage, car les flancs des pneus ne sont pas assez fermes pour résister à la force exercée sur eux.

Un surgonflage peut réduire la taille de la surface de contact sur la route, ce qui affecte l’adhérence de la moto.

Utilisez un manomètre de bonne qualité pour vérifier avec précision la pression des pneus. Vérifiez le manuel pour la pression appropriée. Veuillez noter que si vous voyagez fréquemment avec des passagers, vos pneus peuvent nécessiter plus de pression. À partir du moment où le pneu est froid, assurez-vous de vérifier la pression.

La chaîne de votre moto

La plupart des chaînes moto d’aujourd’hui sont équipées de joints toriques, qui nécessitent moins de nettoyage que les anciennes générations de chaînes, mais cela ne signifie pas qu’elles ne nécessitent aucun entretien.  Si vous êtes à la recherche d’un kit chaîne moto pour votre moto, cross, quad scooter, orientez vous vers Street Moto Piece.

Si la chaîne est sale, veuillez la nettoyer selon les recommandations du manuel d’entretien de la moto.  Pour ce faire, vous devez relever l’arrière de la moto et placer la transmission au point mort pour faciliter le déplacement de la chaîne.

Utilisez une brosse à poils doux pour enlever la saleté et les débris de la chaîne.  Pour lubrifier la chaîne de la moto, appliquez un lubrifiant tel que le nettoyant pour chaîne de moto Motul Care C1 sur la chaîne pour faire tourner la roue arrière.

Enfin, laissez reposer la chaîne pendant environ dix minutes, puis essuyez l’excès de lubrifiant avec une serviette en papier.

L’huile de moteur

Comme pour tout véhicule, votre moto nécessite des vidanges d’huile régulières. Les exigences varient d’un modèle à l’autre, mais vous devez généralement changer l’huile chaque année.

Le contrôle technique annuel de votre garagiste moto comprend généralement un changement d’huile, ce qui est suffisant pour de nombreux motards pour répondre à tous leurs besoins. Lisez attentivement le manuel, surtout si vous avez une nouvelle moto.

De manière générale, votre moto consomme de l’huile plus rapidement en été qu’en hiver, et le filtre à huile doit être remplacé régulièrement.

De manière générale, la fréquence des vidanges dépend de deux facteurs : l’âge de la moto et le type d’huile utilisée.

L’huile de fourche

L’huile de fourche nécessite votre attention. En effet, les irrégularités de la route sous les roues de votre moto sollicitent vos fourches en permanence. Le fait de vidanger l’huile de fourche fait une énorme différence dans la douceur et sur le confort de conduite en général de moto (autant pour le pilote que son passager).

Plus vous roulez longtemps (en distance et en temps), plus vous apprécierez votre huile de fourche. Elle joue également un rôle important dans la lubrification de toutes les pièces mobiles de la moto.

Changer l’huile de fourche est un travail que vous pouvez faire vous-même avec le bon équipement, mais si vous ne le pouvez pas, assurez-vous que votre mécanicien s’en occupe

ParCharley MAILLOT

Voiture neuve, comment payer sa nouvelle auto ?

Une voiture neuve vous séduit-elle, mais vous hésitez sur le moyen de paiement ? Découvrez les meilleures solutions qui s’offrent à vous dans ce genre de situation !

Faire un prêt auprès d’une banque réputée

Afin de payer votre nouvelle auto, vous pouvez faire un prêt auprès d’une banque réputée pour cela. L’entité peut vous proposer la facilité de paiement pour que vous obteniez le véhicule de vos rêves dans les plus brefs délais. Il vaut mieux opter pour un établissement qui est expert en paiement en ligne. Avec l’aide d’un tel spécialiste, votre projet d’achat d’une voiture neuve peut se dérouler dans les meilleures conditions. Cela inclut la définition du budget approprié, l’estimation du coût adéquat pour le financement et l’assurance. Le personnel en service peut se charger de vous servir en fonction de vos besoins et de vos attentes. Vous pouvez connaître la durée, le montant et le taux de crédit après une simulation rapide. Pour un prêt Camping-car, le montant concerné se situe entre 3 000 euros à 50 000 euros. La durée du prêt est comprise entre 6 mois à 84 mois. En fonction de la valeur du prêt, vous pouvez être dispensé ou non de fournir une pièce justificative. Aucun justificatif de projet n’est requis pour un prêt camping-car inférieur à 14 990 euros. La demande de prêt se fait en ligne et en toute sécurité.

Faire l’achat en plusieurs fois

Afin de payer votre nouvelle auto, vous pouvez opter pour la facilité de paiement proposée par un organisme bancaire convenable. Il vaut mieux choisir un établissement qui vous permet de faire votre achat en plusieurs fois sur n’importe quelle plateforme. Vous avez donc l’embarras du choix en ce qui concerne la voiture neuve à acheter (marque, version, taille, ou autre). Vérifiez bien le modèle, le type de motorisation et le niveau des émissions de CO2 de votre nouvelle auto. Sachez que vous pouvez jouir d’une souplesse de remboursement au moment de souscrire à l’offre. Priorisez les voitures neuves qui vous semblent indispensables ou utiles (options plaisir, sécurité, confort, esthétique). Trouvez le bon endroit pour acheter votre nouvelle auto, négociez bien son prix et renseignez-vous sur les démarches administratives requises. Choisissez la signature électronique, souscrivez votre prêt, signez votre contrat et déposez les pièces justificatives sur le site adéquat. Vous pouvez obtenir votre nouveau véhicule encore plus rapidement grâce à cela. Pour commencer à rembourser vos mensualités, il vous suffit de faire une requête de report. Cela peut se faire 1 mois après le déblocage des fonds.

Souscrire à toutes les assurances nécessaires

Afin de payer votre nouvelle auto, faire un prêt et payer à plusieurs reprises ne suffisent pas. Pensez aussi à l’assurance du véhicule neuf. Le même établissement de prêt vous proposant un paiement facile possède aussi diverses assurances. Vous n’avez pas à changer d’adresse pour régler ce genre de détail. Vous n’avez qu’à souscrire à votre prêt à l’assurance emprunteur pour que votre projet se passe bien. Grâce à cela, le règlement de vos mensualités peut être garanti jusqu’à 12 mois. Cela est valable en cas de perte d’emploi ou d’incapacité de travail. Avec cette assurance, le remboursement intégral du capital restant dû est pris en charge en cas de décès. Avec une assurance auto, vous vous protégez vous-même et vous protégez aussi votre nouvelle voiture. Vous pouvez profiter d’un tarif très compétitif et d’une offre sur-mesure qui vous ressemble. Votre fidélité peut même être récompensée et vous avez droit à un service client plébiscité. Sachez que l’assurance tous risques est la plus recommandée pour les propriétaires de véhicules neufs. L’assurance au tiers est recommandée pour les autos de plus de 8 ans.

 

ParCharley MAILLOT

Faire du covoiturage : comment choisir l’auto et quelle est l’assurance idéale ?

Le covoiturage attire de plus en plus de personnes. En effet, ce nouveau mode de déplacement permet d’économiser de l’argent sur votre budget automobile.

Non seulement c’est économique, mais il s’agit en même temps d’un mode de transport écologique. Plus les gens deviennent covoitureurs, moins sont les voitures qui circulent sur la route, ce qui réduit amplement l’émission de Co2.

Si vous aussi, vous souhaitez vous lancer dans le covoiturage, voici quelques conseils pour vous aider à bien réussir.

Choisir la voiture qui s’adapte dans un site de covoiturage

Avant de se lancer dans cette aventure, il convient de sélectionner une voiture qui puisse offrir un confort optimal à vos passagers.

Le modèle que vous devez choisir dépend du service que vous souhaitez proposer.

Un covoiturage domicile-travail

Si votre projet est d’utiliser le service de covoiturage pour un trajet moins long comme un covoiturage domicile-travail, vous pouvez opter pour :

  • Un modèle de type citadine
  • Un modèle SUV compact

Ces types de véhicule vous permettent de bénéficier d’une conduite plus pratique lors de vos déplacements en ville. Il vous sera notamment plus aisé de vous faufiler dans les rues les plus étroites et de vous stationner.

Il s’avère également très important d’opter pour une voiture dotée de 4 à 5 portes afin d’optimiser la praticité des sorties et des entrées des passagers.

Un covoiturage pour les vacances

Si votre but est de proposer un covoiturage de long trajet comme les vacances, il est préférable d’orienter votre choix vers un modèle ayant une dimension plus grande.

Voici quelques exemples de modèles de voiture que vous pourrez choisir :

  • Un grand SUV
  • Une  berline
  • Un monospace

Ce sont des véhicules qui offrent un confort optimal. Ils ont l’avantage d’être spacieux. Vous pouvez conduire avec aisance si d’un autre côté vos voyageurs peuvent s’assoir sans encombre.

Il est aussi à préciser que le volume de chargement de leur coffre est plus généreux. Des grandes tailles de bagages peuvent donc y entrer.

Existe-t-il une assurance spécifique pour le covoiturage ?

Étant conducteur, vous vous demandez si vous devez souscrire à une assurance auto spécifique au covoiturage.

La réponse à votre question ci-dessous :

Aucune assurance spécifique nécessaire

Hormis le remboursement de frais de carburant et de péages, le covoiturage n’exige aucune autre contrepartie. Ainsi, souscrire à une assurance auto spécifique n’est pas nécessaire.

Pour ce qui est de la protection de vos passagers, ne vous inquiétez pas ! Tant que la souscription d’un contrat d’assurance auto est réalisée, ils seront assurés par la garantie de responsabilité civile.

En d’autres termes, ce contrat garantit déjà la couverture des dommages causés par le conducteur à ses passagers.

La modification du contrat d’assurance auto est-elle nécessaire ?

Certains ajustements devront être effectués lorsque vous vous lancez dans le covoiturage.

Voici quelques exemples :

  • L’extension de la couverture des trajets : déplacements quotidiens, vacances ou autres
  • L’évolution du contrat si vous prêtez le volant à un de vos passagers

Maintenant, vous savez comment vous lancer dans le covoiturage. Dans tous les cas, il faut toujours faire des choix adaptés.

 

Parphilippe

Nos conseils pour rouler sereinement sur la route cet été

Vous envisagez de parcourir les routes de France pour rejoindre votre destination de vacances cet été ? Quelle bonne idée ! Mais pour partir l’esprit léger, vous devez prendre certaines précautions, avant le départ, mais aussi sur la route, le jour J. Retrouvez tous nos conseils pour rouler sereinement sur la route cet été.

Avant de prendre la route

Bien préparer votre voiture avant le départ [https://www.club-identicar.com/blog/sur-la-route/comment-preparer-sa-voiture-pour-lete/] est une étape essentielle pour que votre trajet se déroule sans accroc. Pour cela, pensez à :

  • Vérifier l’état de votre voiture: les pneumatiques, les freins, les essuie-glaces, doivent être en bon état avant le départ afin que vous soyez en sécurité durant l’ingralité de votre voyage. Assurez-vous également du bon niveau des différents liquides (frein, refroidissement, lave-vitre). Enfin, si vous le pouvez, faites réviser votre voiture moins de 6 mois avant votre départ en vacances, cela évite souvent les tracas de dernière minute ;
  • Prévoir un « kit de survie » en cas d’embouteillages (une bouteille d’eau, un paquet de biscuits ou quelques fruits, une trousse de premier secours en cas de bobo) ;
  • Charger votre auto méthodiquement la veille du départ et ne pas vous surcharger inutilement ;
  • Vous renseigner sur les conditions de circulation sur votre trajet pour l’anticiper au mieux : Quel temps fera-t-il ? Y aura-t-il des embouteillages ?
  • Bien vous reposer quelques jours avant votre départ et la veille pour être en pleine forme sur la route le jour J.

Sur la route

Vous voilà fin prêt à prendre la route, bravo ! Mais attention, même si le trajet fait entièrement partie des vacances, restez attentif et vigilant pour éviter un accident. Voici nos conseils à suivre pour rouler serein :

  • Faites une pause dès que vous en ressentez le besoin, et au minimum toutes les deux heures ;
  • N’oubliez pas de vous hydrater, l’été il fait chaud et vous pouvez vite vous déshydrater. Surtout si votre voiture est équipée d’un système de climatisation et que vous ne ressentez pas la chaleur ;
  • Consultez tout au long de votre parcours les conditions de circulation : le site de Météo France ou celui de Bison Futé, écoutez 107.7 FM ;
  • Adaptez votre conduite aux conditions de circulation : réduisez votre vitesse en cas de travaux sur les voies, en cas d’accident ou d’intempéries, ou encore si vous conduisez de nuit ;
  • Respectez toujours les limitations de vitesse et gardez bien vos distances de sécurité avec les autres usagers ;
  • N’hésitez pas à réaliser votre parcours en plusieurs étapes.

Pour mettre en pratique ce dernier point, saviez-vous qu’en France, il existe des villages étapes qui peuvent vous permettent de faire votre trajet en plusieurs fois tout en commençant vos vacances ? Ces villages étapes représentent de véritables alternatives aux aires d’autoroute et sont généralement situés à moins de 5 minutes (ou 5 kilomètres) des grands axes routiers pour vous permettre de faire une halte en toute tranquillité dans un cadre agréable. Quand la pause s’impose, autant en profiter au maximum !

ParCharley MAILLOT

Vérifications du véhicule avant de proposer un voyage en covoiturage

Quelques vérifications sont à réaliser avant de faire un long trajet en covoiturage. En effet, en tant que conducteur, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires. Votre responsabilité pourrait être remise en cause en cas d’incidents.

Vous souhaitez connaître les détails des vérifications à faire avant, mais aussi durant le trajet, prenez le temps de lire notre article !

Pourquoi vérifier l’état de la voiture avant un voyage en covoiturage ?

La vérification de l’état du véhicule est une étape incontournable lorsque vous prêtez à faire un long trajet surtout si vous prévoyez de partir en covoiturage.

Les raisons en sont diverses :

Pour assurer la sécurité des passagers

Parmi les préparatifs du voyage, il y a la vérification de la sécurité de votre auto. Savoir que celle-ci est en bon état vous permettra de rouler en toute sérénité.

Cette habitude est toujours à adopter avant le départ, et ce même si votre contrôle technique s’est révélé optimal.

Concrètement, pensez à jeter un coup d’œil au niveau de :

  • Le liquide de frein
  • L’huile
  • Le refroidissement
  • Les clignotants

Il faut également préparer le kit de sécurité. Il vous sera utile en cas d’imprévus en cours de route.

Il est à noter que celui-ci doit comprendre des accessoires divers comme :

  • Une roue de secours
  • Un gilet de protection jaune
  • Un cric
  • Un triangle de signalisation

Exceptionnellement en hiver, il faut prévoir :

  • Un antigel
  • Plus de chiffons
  • Une ou deux lampes de poche
  • Une bombe antigivre
  • Une raclette à neige

Pour une bonne présentation de la voiture

Une voiture bien entretenue concourt également à promouvoir votre sécurité et celle de vos passagers.

N’oubliez pas de bien nettoyer et de régler :

  • Les phares
  • Les rétroviseurs

Pourquoi rester vigilant avant, durant et même après le trajet ?

D’une manière générale, la vigilance du conducteur est toujours requise. Le but principal est toujours d’assurer la sécurité des voyageurs.

Mais être vigilant, c’est comment exactement ?

Être en bonne forme

La veille du départ, vous devez vous assurer d’avoir une bonne nuit de sommeil. Le matin, ou simplement avant le départ, il est vivement conseillé de prendre un repas sain et équilibré.

Ces petits efforts sont essentiels pour éviter la somnolence au volant, la somnolence qui est la cause de la plupart des accidents de la route.

À préciser qu’en chemin, il faut faire des petites pauses, au moins toutes les deux heures. Mais encore, il faut éviter l’alcool.

S’assurer du confort des passagers

Il s’avère bien évidemment crucial de vérifier si la ceinture de sécurité fonctionne bien. En même temps, chaque passager doit bien s’attacher avant de partir et tout au long du trajet.

En cas de coup de soleil, il faut mettre en place un pare-soleil sur les vitres afin que chaque passager bénéficie d’un confort optimal.

En gros, vous connaissez maintenant l’essentiel à savoir. Vous pouvez toujours emmener d’autres accessoires qui contribuent à la sécurité et le confort des voyageurs.

 

ParCharley MAILLOT

Réussir son voyage en covoiturage : toutes les conditions nécessaires

La réussite d’un voyage en covoiturage repose sur un certain nombre de conditions. Il faut par exemple préciser qu’un itinéraire donné se prépare des jours à l’avance. D’autres petites règles sont aussi à revoir.

Nous en parlons.

Comment s’organiser avant un voyage en covoiturage ?

Il faut insister sur quelques points, à savoir :

Les bagages

Les préparatifs commencent par vos bagages. Si certaines personnes voyagent léger, d’autres ont tendance à emmener beaucoup d’affaires. Or, vous devez savoir que vous allez être avec d’autres passagers, mieux vaut simplement se munir du strict nécessaire.

Ci-dessous quelques références à suivre sur les tailles de bagages :

  • Petit : pesant environ 5 kg
  • Moyen : 10 kg
  • Grand : 20 kg

Votre choix dépendra des consignes données à travers l’annonce. S’il celle-ci comporte des informations floues, prenez le temps de demander des confirmations auprès du conducteur.

En tant que chauffeur, vous avez la responsabilité de bien préciser dans votre annonce la taille des bagages que votre voiture pourra supporter.  Vous pouvez également appuyer vos conditions en y mettant la taille de votre coffre.

Les échanges avant le trajet

Elles sont nécessaires pour fixer la date du départ, l’heure exacte, le point de rendez-vous et différentes conditions à respecter.

  • Le conducteur

Il est de votre rôle de contacter vos passagers un à un, que ce soit par SMS, email ou téléphone.

 

  • Le passager

Prenez le temps de contacter votre conducteur s’il ne l’a pas fait. N’hésitez pas à demander des précisions sur la voiture : sa couleur, son modèle… D’ailleurs ceci devra être mentionné dans l’annonce pour que tout le monde puisse se retrouver facilement le jour J.

Comment s’organiser le jour du départ ?

Le jour du départ, il faut se conformer à certaines conditions et règles de savoir-vivre.

Les conditions à respecter

Une fois le jour J arrivé, certaines conditions sont à respecter pour que le voyage se déroule parfaitement.

  • Chaque participant doit être à l’heure. Le mieux est d’arriver quelques minutes en avance pour ne pas faire attendre les autres.
  • Si vous n’avez pas encore payé votre part en ligne, tâchez d’apporter la somme prévue le jour J.

 

Quelques règles de savoir-vivre

Si vous allez vous asseoir à l’avant, vous devez être bien sociable. Bien qu’il ne soit pas très recommandé de divertir le conducteur, il se peut que celui-ci ait besoin de vous poser certaines questions en cours de route.

Ceux qui recherchent la tranquillité peuvent prendre le siège arrière. Vous pouvez écouter de la musique avec vos écouteurs. De cette manière,  vous signalez aux autres que vous préférez ne pas être dérangé durant le trajet.

Dans tous les cas, il faut toujours rester aimable.

Pour un long trajet, des pauses-gouter ou déjeuner peuvent être prévues. Dans le cas contraire, n’oubliez pas de le signaler au conducteur. S’il vous permet de grignoter dans sa voiture, c’est à lui de voir, mais demander la permission avant pour prévenir les malentendus.

Pour les pauses pipi ou cigarettes, il faut toujours être patient et prendre en considération les besoins de vos co-voyageurs.