Archive mensuelle décembre 2018

ParCharley MAILLOT

Les règles et lois qui encadrent le covoiturage

Le covoiturage est par définition un trajet effectué par plusieurs personnes au sein d’un même véhicule, les passagers partageant les frais du voyage. Que ce soit au niveau économique ou écologique, c’est un système qui fonctionne et qui se développe chaque jour. Pour en savoir plus cliquez-ici.

Zoom sur les réglementations qui entourent le covoiturage.

Les règles de base

Le covoiturage peut être effectué sur de longues distances occasionnellement, tout comme régulièrement sur un trajet domicile-travail. En ce qui concerne ce dernier, environ 20% des personnes qui le pratiquent ont recours à un site internet de mise en relation, les autres 80% le font avec des personnes de leur entourage (collègues ou voisins). Dans le premier cas, les sites vérifient généralement votre identité en vous demandant votre numéro de téléphone et une copie de votre carte d’identité. Vous devez donc être en règle au niveau de vos papiers.

Si vous prenez des passagers avec votre voiture, une autre chose qui doit aussi être en règle c’est bien évidemment votre véhicule. Vérifiez vos assurances, surtout si vous voulez changer de conducteur au cours du trajet. Le contrôle technique doit également être à jour ainsi que les papiers de la voiture. Vous devez les faire modifier en cas de changement de nom ou d’adresse par exemple. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez corriger votre carte grise en ligne.

Enfin, les règles principales de ce voyage restent bien évidemment celles du savoir-vivre et du respect. Si vous voulez que votre trajet se passe bien, évitez d’arriver 40 minutes en retard sans excuse valable ou d’être totalement impoli avec vos compagnons de route. Le covoiturage est également un moment de rencontre et de partage. On ne vous oblige bien évidemment pas à discuter avec un total inconnu pendant des heures. Bien que cela puisse être une expérience enrichissante pour vous.

Les lois mises en place pour cadrer le covoiturage

Le covoiturage ne doit pas devenir un commerce. Une loi a donc fixé des limites au prix qu’un trajet peut coûter à un passager. Au delà de 50 centimes d’euros par kilomètre, cela peut être perçu comme une pratique commerciale. La participation de vos passagers ne doit pas excéder le coût total du trajet comprenant le carburant, les péages, l’assurance, l’entretien du véhicule, etc…

Pour être sûr d’être dans les limites autorisées, vous pouvez télécharger une calculette sur votre smartphone. Celle-ci évaluera le prix en fonction du nombre de places dans la voiture et de la distance du voyage.

Vous n’avez maintenant plus qu’à choisir votre destination !