Archive mensuelle avril 2018

ParCharley MAILLOT

Trois choses que vous ne savez pas sur le covoiturage

Avant de se lancer dans le covoiturage de courte ou de longue distance, il est primordial de connaitre la loi qui encadre ce concept. Des règlements qui stipulent les obligations qui incombent au passager comme au conducteur.

Panorama sur les trois points importants à savoir en covoiturage, afin d’éviter les imprévus et les manquements.

Le covoiturage n’est pas une activité professionnelle

Ce premier point important est clairement stipulé par la loi. Faire du covoiturage une source de revenu est interdit. En aucun cas le conducteur ne doit faire du covoiturage un business c’est-à-dire qu’il ne doit pas espérer s’enrichir ou tirer bénéfice de ce service.

Dans ce même ordre d’idée, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ou DGCCRF précise qu’au niveau financier, l’avantage du conducteur réside uniquement dans le partage des frais. En précisant que ces frais ne sont soumis à aucun TVA.

Les coûts liés au déplacement sont ainsi partagés entre les passagers. Ils concernent le prix du carburant, le tarif du péage en cas de trajet de longue distance, les charges en cas d’usure du véhicule, ainsi que la commission du site de covoiturage dans le cas où les covoiturés font appel à ce service.

Les seuls qui sont autorisés à tirer profit de ce mode de déplacement sont donc les sites de covoiturage. Pour des sites comme Blablacar, il prélève une commission variant entre 18 et 22% lors de chaque déplacement de ces membres. Il faut tout de même noter que certains sites comme GoMore, proposent des services entièrement gratuits, aucune commission à la clé.

Le covoiturage ne donne pas droit à des remboursements

Etant donné qu’il s’agit d’un service entre particulier à particulier non contractuel, le passager ne peut en aucun cas espérer un remboursement si le conducteur annule le trajet ou arrive en retard.

Cependant, le site de covoiturage qui a mis en relation les covoiturés, est tenu par la responsabilité qui lie un professionnel à un consommateur. Cela implique un remboursement du passager s’il y a annulation de la part du conducteur. Il peut s’agir d’un remboursement intégral si le conducteur ne prévient pas le passager. Un remboursement partiel doit par contre être octroyé si le passager a été prévenu en avance.

La souscription à une assurance responsabilité civile

Selon la loi, tout conducteur de véhicule, faisant ou non du covoiturage, doit au minimum souscrire à une assurance automobile responsabilité civile. Cette dernière permet de couvrir les tiers en cas de dommages provoqués par le véhicule. Les passagers étant considérés comme des tiers, de ce fait, ils sont automatiquement couverts par cette assurance.

Il faut tout de même noter que certains assureurs ne couvrent pas le court-voiturage ou encore le prêt de volant. Vous devez ainsi opter pour une assurance qui offre ces garanties. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez vous tourner vers les sites de covoiturage. La plupart propose déjà une formule incluant ces garanties.

ParCharley MAILLOT

Le covoiturage domicile-travail, une bonne idée !

Propriétaire de véhicule ou non, le concept de covoiturage domicile-travail attire de plus en plus d’adeptes. Il offre de nombreux avantages non-négligeables tant pour le conducteur que pour le passager.

Zoom sur ce concept adapté aux plus aventureux !

Tous les avantages du covoiturage domicile-travail

Aux vues des multiples avantages qu’il procure, le covoiturage domicile-travail peut être considéré comme un bon plan pour tous salariés désireux de trouver une solution alternative au bouchon, aux éventuelles grèves des transporteurs et bien d’autres.

Faire des économies grâce au covoiturage

Tout d’abord, le covoiturage domicile-travail est une solution économique. Force est de constater que le covoiturage domicile-travail permet de réduire considérablement les dépenses journalières liées au déplacement au travail. Dans un premier temps, il vous assure déjà un allègement des frais notamment sur le carburant.        

Par ailleurs, si vous êtes propriétaire de véhicule, mais que vous optez pour la pratique du covoiturage domicile-travail, vous vous déchargez des frais d’entretien de votre automobile. En sachant que les réparations doivent être faites de manière régulière surtout pour les véhicules qui roulent quotidiennement. Des révisions nécessaires non seulement pour maintenir en état votre voiture, mais également pour votre sécurité.

L’aspect humain, un point important

Outre le côté financier, le covoiturage domicile-travail séduit par son aspect humain. En effet, il dispose de cette faculté à mettre en relation des personnes qui ne se connaissent pas, mais qui par exemple travaillent dans la même boîte.

Des collègues de travail qui n’ont pas forcément le temps de se côtoyer au quotidien sur leur lieu de travail. En optant ainsi pour ce type de covoiturage, vous avez la garantie de ne plus devoir effectuer le trajet domicile-travail seul et vous élargissez en même temps vos contacts.

En ce qui concerne le trafic en général, certaines études montrent que le covoiturage participe grandement dans la réduction des véhicules en circulation, tout particulièrement dans les zones urbaines. Il permet ainsi de décongestionner les grandes artères.

De fil en aiguille, les fervents défenseurs de la nature trouvent également dans le covoiturage un excellent moyen de préserver l’environnement. Selon eux, ce mode de déplacement écologique permet de réduire considérablement l’émission de CO2.

Quelques améliorations possibles !

Si certains ne sont pas entièrement convaincus du réel potentiel du covoiturage domicile-travail pour alléger leur quotidien, c’est essentiellement dû à l’appréhension personnelle de chacun.

Le fait de devoir partager son trajet avec de parfaits inconnus, la peur de devoir quitter sa zone de confort, la peur de ne pas trouver les bons sujets de discussion durant le trajet et bien d’autres.

A part cela, le concept de covoiturage domicile-travail ne connaît pas encore de grand essor dans les entreprises. Car des services comme trajetalcarte.com reste méconnu.

Par ailleurs, malgré le fait que des hauts responsables comme le ministre de la Transition écologique et solidaire travaillent activement pour faire développer ce concept avantageux, à l’heure actuelle, les règles qui le régissent ne sont pas encore clairement définies et peu connues de tous.

trajetalcarte.com travail tous les jours à démocratiser le covoiturage courte distance !